©ABC

On t’a vue : Sarah Paulson incarner la mère de Meredith dans Grey’s Anatomy

Sarah Paulson a fait des infidélités à Ryan Murphy.

© ABC

Si je vous dis Sarah Paulson, vous pensez logiquement au Murphyverse, à ses multiples rôles dans American Horror Story et American Crime Story. Et pourtant, l’actrice caméléon, détentrice d’un Emmy, est aussi passée par le Shondaland ! Et oui, en 2010, soit un an avant d’effectuer ses débuts dans AHS, elle apparaît dans un épisode de la saison 6 de Grey’s Anatomy, intitulé "The Time Warp". Et elle n’incarne pas n’importe quel personnage puisqu’il s’agit de celui… d’Ellis Grey, la maman autoritaire et déterminée de l’héroïne, chirurgienne de renommée mondiale, décédée des suites de sa maladie d’Alzheimer.

Publicité

L’apparition du sida

Publicité

Si la majorité du temps, elle est jouée par Kate Burton, dans cet épisode, c’est Sarah Paulson qui l’incarne, beaucoup plus jeune, en 1982, alors qu’elle vient d’arriver au Seattle Grace Hospital et traite avec Richard Webb un patient, Phillip Nichols, qui va devenir le premier de la ville à être reconnu séropositif. C’est le début de l’épidémie du virus du sida, qui décima en particulier la communauté homosexuelle dans les années 1980, mais pas que. Dans cet épisode important, Richard Webb propose à ses résidents et internes un cours d’histoire médicale, en revenant sur ce cas et sur les difficultés qu’il a rencontrées avec Ellis pour le faire admettre comme un cas de sida, autant auprès du patient que du corps médical.

On apprend au passage des choses très intéressantes : à l’époque, la première dénomination américaine pour cette nouvelle maladie fatale était GRID pour "Gay-related immune deficiency" (déficit immunitaire lié aux gays) avant que les médecins ne se rendent compte que le virus ne concernait pas que les homosexuels et le rebaptise "AIDS" pour "Acquired immune deficiency syndrom" (syndrome d’immunodéficience acquise).

Publicité

Sarah Paulson n’a donc pas passé une tête chez Grey’s Anatomy dans un petit rôle anodin. Elle incarne la mère de l’héroïne dans un des épisodes les plus importants de la série. Il nous montre aussi une scène dans laquelle son mari, Thatcher Grey, débarque à l’hôpital avec une Meredith âgée de cinq ou six ans, qui la réclame. Mais au bout de 2 minutes même pas, Ellis est appelée au bloc et repart sous les yeux de sa fille qui l’appelle encore. Un flash-back un poil moralisateur, destiné à nous faire comprendre que la chirurgienne faisait passer son travail avant l’éducation de Meredith, et ne lui donnait pas beaucoup d’affection maternelle.

Cela ne nous étonnera pas, mais il suffit donc d’un petit épisode et de quelques scènes à Sarah Paulson pour se glisser dans la blouse blanche d’Ellis Grey et nous donner envie de la revoir dans d’autres flash-back. Malheureusement, jusqu’ici, l’actrice n’est pas revenue à Seattle. En revanche, les fans du show de Shonda Rhimes ont pu découvrir en saison 7 une autre version, plus jeune encore, d’Ellis, incarnée cette fois par Sally Pressman.

Quant à Sarah Paulson, elle est venue hanter de son talent protéiforme les saisons d’American Horror Story. En 2019, la comédienne sera à l’affiche de Glass, le prochain film de M. Night Shyamalan et The Goldfinch, de John Crowley au côté de Nicole Kidman. Mais rassurez-vous, elle n’abandonne pas le monde des séries et son mentor, Ryan Murphy, puisqu’elle sera la vedette de sa prochaine série, Ratched, pour Netflix, une exploration des origines du personnage de la terrible infirmière, personnage emblématique du roman et du film Vol au-dessus d’un nid de coucou. L’occasion pour l’actrice de porter à nouveau une blouse blanche.

Publicité

Par Marion Olité, publié le 11/12/2018

Copié

Pour vous :