© The CW

featuredImage

On a classé les 8 pires personnages de Riverdale

Riverdale n’a jamais brillé au niveau du développement des personnages, et c’est bien pour ça qu’on a décidé de mettre en avant les plus horripilants.

© The CW

En déjà trois saisons, Riverdale nous aura servi l’impensable : des intrigues capillotractées saupoudrées de petites incohérences çà et là, des rebondissements qui tombent (souvent) à plat et – le meilleur pour la fin – des personnages écrits avec les pieds. Alors oui, c’est pour ces défauts qu’on l’aime. Mais parfois, quand on entend les habitants de Riverdale balancer leurs lignes de dialogue cringe au possible, on a juste l’impression de mourir un petit peu à l’intérieur. Parce qu’on a besoin de relâcher un peu la pression, on a listé les 8 pires personnages de la série. Que le massacre commence.

#8. Marmaduke "Moose" Mason

© The CW

Vous ne saviez pas que le fameux Moose s’appelait en réalité Marmaduke ? Eh bien voilà, vous repartirez au moins de cet article en ayant appris ce détail absolument fascinant. Oui, Moose est bien mignon : il n’a pas un physique déplaisant et, en prime, n’est pas constamment au milieu des embrouilles comme Jughead et toute la clique. Il n’empêche que Moose est un sacré égoïste, profitant de l’affection de Kevin sans pour autant vouloir assumer leur relation aux yeux de tous. Qu’il ne veuille pas sortir du placard, soit. Mais qu’il maintienne celle relation cachée au détriment des sentiments de Kevin, ça ne passe pas. Puis franchement, après s’être pris une balle par le Black Hood, assumer sa bisexualité devrait être relativement facile en comparaison, non ?

#7. Fangs Fogarty

© The CW

La bêtise incarnée, c’est lui. Avec son prénom qui n’en est pas un, Fangs est sans aucun doute le membre le plus stupide de tous les Serpents. Dès qu’il peut user de ses poings, il est chaud. Réfléchir avant d’agir est un concept qui lui est totalement étranger. Sa dernière bourde en date ? Fangs a tiré sans faire gaffe sur Tall Boy alors que celui-ci tentait de s’évader du bunker où ils l’avaient enfermé, mettant ainsi Jughead et les Serpents dans un sacré pétrin. S’il continue à être aussi benêt, pas sûr que Fangs ait de beaux jours devant lui à Riverdale.

#6. Penelope Blossom

© The CW

Depuis environ une saison et demie, la mère de Cheryl n’a qu’une idée en tête : ouvrir son propre bordel. Ses moindres interactions avec Hiram étaient presque toujours du registre de : "Et mon bordel alors ? T’y penses, hein, à ma maison close ?" Être une bonne mère et s’occuper de sa fille qui a perdu son frère jumeau, son père, a tenté de mettre fin à ses jours et a échappé de peu à une tentative de viol ? Pas le time, bébé. Penelope est l’exemple parfait de la personne qui n’aurait jamais dû avoir d’enfants car dénuée de toute fibre maternelle. On peut au moins applaudir ses qualités indéniables de businesswoman, puisque la mère Blossom aura tout de même réussi à ouvrir un quartier rouge clandestin dans la ville de Riverdale. Donc… c’est déjà ça ?!

#5. Hal Cooper

© The CW

Avant toute chose, ce mec est un tueur. Et pas un tueur dans le bon sens du terme où on se dit "ah ah, c’est un tueur lui, il déchire tout". Non, c’est littéralement un mec qui a buté des personnes. Encore, s’il avait dézingué ses victimes de façon stylée à la Dexter et avait une raison valable pour justifier ses crimes, pourquoi pas après tout. Sauf que nope. Son argument de poids ? Hal Cooper, sous sa cagoule noire hideuse, voulait purifier les habitants de Riverdale de leurs péchés. On n’a absolument rien contre un bon méchant sanguinaire, mais encore faudrait-il que ses motivations tiennent la route.

#4. Polly Cooper

© The CW

Oui, OK, donc en fait, Betty a vraiment une famille nulle. Après le père psychopathe, voici la sœur dénuée de toute intelligence. En saison 1, on avait de la peine pour Polly, qui avait dû fuir sa famille afin de cacher sa grossesse. On l’a peu croisée l’année suivante. Puis elle est revenue comme une fleur, en saison 3, avec son délire de ferme salvatrice. En soi, c’est un peu de la faute de Polly – et de ses neurones qui se battent en duel – qu’Alice Cooper a perdu de sa superbe, puisqu’elle s’est laissée entraîner dans cette secte cheloue pour devenir une baba cool navrante. Bref, ce qu’on doit retenir, c’est que Polly Cooper est horrible. Et si vous en doutez, rappelez-vous qu’elle a osé appeler ses gosses Juniper et Dagwood – qui sont d’ailleurs, fun fact, des fruits d'une relation incestueuse avec Jason Blossom (ils sont cousins au 3e degré si vous êtes curieux). À méditer.

#3. Ethel Muggs

© The CW

Au début, on avait de la peine pour Ethel. Souvenez-vous, au troisième épisode de la saison 1, elle était victime de slut-shaming et avait pu compter sur l’aide précieuse de Betty et Veronica pour se venger de ses tourmenteurs. Ça partait bien, en somme. On était de son côté. Puis est arrivée la saison 3, et le personnage d’Ethel a totalement été ruiné. Avec son mauvais trip à la Donjons et Dragons, Ethel s’est transformée en nana psychotique obsédée par un jeu de société lambda. Là où on réalise qu’elle a vrillé complet, c’est quand elle pense arriver à piquer Jughead à Betty. Alors oui, on peut mettre son changement radical de comportement sur le dos des fizzle rocks, mais il n’empêche que cette brave Ethel nous aura bien frustré·e·s pendant de (trop) nombreux épisodes.

#2. Archie Andrews

© The CW

Vous vous souvenez quand on disait que Fangs était la bêtise incarnée un peu plus tôt ? Oubliez, ce titre devrait plutôt être décerné à un certain Archie Andrews. Chaque saison, c’est comme s’il passait un nouveau cap de stupidité. Au tout début, le rouquin de Riverdale High s’apparentait à un coureur de jupons basique. Il faisait essentiellement tourner les têtes de ses camarades de classe en dépit de son charisme d’huître (avoir des abdos, ça rattrape). En saison 2, Archie est tout bonnement devenu un bon gros facho réac' des familles, haïssant l’ensemble des gens du Southside (le mépris de classe, tout ça) sans trop de raison valable.

En même temps, la réflexion, ce n’est pas son fort à notre Archiekins. Besoin de preuve ? Eh bien, pourquoi ne pas évoquer son procès au début de la saison 3 où, au lieu d’écouter les conseils avisés de sa mère – qui est avocate ! –, il s’est levé dans un acte de faux héroïsme pour plaider coupable. Qui fait ça ?! Et tant qu’on y est, qui est suffisamment bête pour aller se balader dans les bois et se faire attaquer par un grizzli sans le voir venir ?! Bref, Archie is the worst, mais il est tout de même devancé par…

#1. Hiram Lodge

© The CW

Soyons francs, le papa de Veronica est un peu le Sarkozy de Riverdale : il est petit, teigneux et baigne dans des affaires plutôt louches, tout comme l’ex-président de notre Hexagone en somme. Depuis son introduction au début de la saison 2, Hiram se contente d’agir dans l’ombre, d’être faussement mystérieux et d’appeler sa fille "mija" tout en essayant de bousiller son quotidien. Bon, en soi, tous les ados de Riverdale ont des parents en carton, mais Hiram place la barre très haut quand même. Il n’est jamais présent pour sa fille, trop occupé à dealer de la drogue sans doute, et la pousse doucement mais sûrement vers le milieu mafieux. La cerise sur le gâteau ? Papa Lodge passe le plus clair de son temps à vouloir se débarrasser d’Archie, qui est, rappelons-le, un ado de 16 piges. Le fait qu’il fasse une telle fixette sur un mineur pas très futé, ça fait tout de même assez peine.

Par Florian Ques, publié le 07/02/2019