Ⓒ HBO/DC Comics

Toutes les références aux comics dans le pilote de Watchmen

Du Hibou au badge ensanglanté en passant par la pluie de calamars, le premier épisode de l'adaptation est riche en easter eggs.

Attention, spoilers.

#1. La typographie

Ⓒ HBO

Publicité

Dès son premier épisode, l’œuvre de Damon Lindelof embrasse son matériau de base. À la manière de Preacher, les titres des épisodes prennent tout l’écran. Dans Watchmen, ils s’affichent même en gras et jaune, soit la typographie exacte des comics signés Alan Moore, Dave Gibbons et John Higgins.

#2. Rorschach

Ⓒ HBO

Damon Lindelof ne pouvait se permettre de ramener Rorschach à la vie. Le narrateur des comics meurt à la fin de la BD, désintégré par le Dr Manhattan. Toutefois, sa vision nihiliste de l’humanité et sa morale absolutiste ont survécu à travers un groupe de suprémacistes blancs, la 7e Kavalry. Ce Ku Klux Klan imaginaire s’est réapproprié le masque taché de Rorschach pour en faire un symbole de violence et surtout de racisme au sein d’une Amérique paranoïaque.

Publicité

Dans le pilote, le groupuscule apparaît plusieurs fois, laissant penser qu’il s’agit de terroristes qui s’attaquent en priorité aux personnes de couleur. Le nom de Rorschach est également mentionné par Judd Crawford, le chef de la police de Tulsa, qui fait front à la 7e Kavalry. Le masque de Looking Glass, le personnage incarné par Tim Blake Nelson, évoque aussi celui du détective. Enfin, les interrogatoires sanglants et musclés d’Angela Abar rappellent les méthodes expéditives de Rorschach.

#3. Dr Manhattan

Ⓒ HBO

Si Lindelof a pris des libertés pour son adaptation, il n’oublie pas l’importance des personnages majeurs de Watchmen. Parmi eux, on trouve évidemment le surpuissant Dr Manhattan, qui s’est exilé sur Mars à la fin des comics pour ensuite explorer d’autres galaxies. Trente ans plus tard, il vit toujours sur la planète rouge comme en témoigne un reportage à la télévision. Toutefois, on le voit en train de détruire sa forteresse de sable, peut-être le signe annonciateur de son retour sur Terre dans les prochains épisodes…

Publicité

#4. Le smiley

Ⓒ HBO

Le smiley du Comédien est un symbole emblématique de Watchmen. C’est un accessoire à part entière de son costume qu’il porte comme un badge (parfois appelé bouton dans les comics). Lors de son assassinat par Adrian Veidt, il apparaît comme l’une des premières preuves retrouvées près de son cadavre par Rorschach, avec une tache de sang sur l’œil droit. Un détail minutieux que n’a pas oublié d’intégrer Lindelof dans la scène à l’école de Topher, où sa mère montre aux élèves comment séparer le blanc et le jaune d’œuf, avant de les étaler en forme de smiley.

Ⓒ HBO

Publicité

À la fin de l’épisode, Lindelof fait un nouveau clin d’œil à cet élément fondateur des comics. Quand Angela retrouve avec effroi le chef Crawford pendu à un arbre, son badge de policier git par terre, une goutte de sang luisant sur son étoile dorée. Ici, le showrunner va encore plus loin dans la référence, faisant appel à la figure du palindrome : une construction symétrique des histoires et des dialogues qui a une importance primordiale dans les comics, et notamment dans le chapitre 5, "Fearful Symmetry".

#5. Le président Redford

Ⓒ HBO

À la fin des comics Watchmen, Richard Nixon, qui s’apprêtait à remporter son cinquième mandat en tant que président des États-Unis, faisait face à… Robert Redford. Ce qui n’était qu’une blague dans les pages de la BD est finalement devenu réalité dans la série de Lindelof. On apprend même que l’acteur siège à la Maison-Blanche depuis une trentaine d’années, et qu’il a donc fini par éjecter Nixon de son trône.

Ⓒ HBO

En parlant de celui qui a envoyé le Dr Manhattan au Viêt Nam pour remporter la guerre, victoire menant à la création du 51e État américain, on remarque qu’il est devenu une figure héroïque du pays. Au cours de la scène d’interrogatoire mené par Looking Glass, son visage apparaît aux côtés de ceux de George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln sur le mont Rushmore. Enfin, une cité américaine de Watchmen porte le nom de l’ancien président (Nixonville), où s’étendent des mobile homes à perte de vue.

#6. L’averse de calamars

Ⓒ HBO

Voilà un moment étonnant voire complètement absurde pour les spectateurs qui n’auraient jamais ouvert le comics Watchmen. La pluie de calamars qui s’abat sur Angela Abar et son fils est pourtant liée à un événement majeur de la BD. À la fin de l’histoire, la conspiration d’Adrian Veidt atteint son paroxysme et l’homme le plus intelligent de la planète dévoile son plan salvateur aux justiciers, cherchant à empêcher un holocauste nucléaire entre les États-Unis et l’URSS.

Pour les pousser à collaborer et mettre de côté leurs désaccords, Ozymandias entreprend une fausse invasion extraterrestre à New York. Pour ce faire, il crée dans son laboratoire sa propre créature de Frankenstein, une sorte de calamar géant génétiquement modifié et ultrapuissant. La bête est lâchée sur Manhattan, ce qui provoquera tout de même trois millions de morts mais empêchera les humains de s’entre-tuer en mettant fin à la guerre froide.

Dans la série, les averses de calamars semblent régulières (on peut lire sur la Une d’un journal que la pluie a d’ailleurs été meurtrière à Boise, dans l’Idaho), et sont annoncées par une sirène d’alerte à la population. La chute de petits calamars est probablement une référence directe à l’explosion des tentacules du monstre, qui le tua instantanément mais entraîna des dégâts incommensurables sur la Grosse Pomme.

Ⓒ HBO

Plus tard, lors de la scène d’interrogatoire avec Looking Glass, on peut apercevoir l’œil de l’alien, alors que le détective demande au coupable s’il croit aux "attaques transdimensionnelles".

#7. Les Minutemen

Ⓒ HBO

Un drôle d’engin volant survole le ciel de Tulsa dans l’épisode. Ces ballons dirigeables sont légion dans l’œuvre originale, mais celui-ci est particulier. En effet, il vante les qualités d’American Hero Story: Minutemen, une émission télévisée qui chronique les exploits de la première équipe de justiciers dans les années 1940. Une belle façon de rendre hommage aux héros originels de Watchmen.

Ⓒ HBO

Juste après, Angela croise un bus sur lequel une deuxième publicité pour la série fictive s’affiche. Sur la droite, on aperçoit la silhouette du Juge masqué (Hooded Justice), le tout premier super-héros de cet univers apparu à l’automne 1938. Un an plus tard, il rejoignit les Minutemen, une équipe de justiciers rassemblés par Nelson Gardner, alias Capitaine Metropolis.

Ⓒ HBO

On croise les Minutemen une dernière fois au cours du pilote, dans un spot télé de l’émission chez les Crawford. Pour rappel, l’équipe était donc composée du Juge masqué, Capitaine Metropolis, le Spectre Soyeux, le Hibou, la Silhouette, Dollar Bill, Mothman et du Comédien. Dans la série de Lindelof, tous ont péri et leurs héritiers se sont reconvertis.

#8. "The End is Nigh"

Ⓒ HBO

Dans la rue, Angela croise un homme portant une pancarte. Sur celle-ci, on peut lire "The future is bright", une citation miroir aux premiers chapitres des comics. À la fin des années 1970, Walter Joseph Kovacs, aka Rorschach, s’habillait comme un vagabond en brandissant un panneau dans les rues de New York avec la phrase "The end is nigh" ("la fin est proche"). Ainsi, il souhaitait protester contre le Keene Act, qui rendit les justiciers masqués hors-la-loi.

#9. Adrian Veidt

Ⓒ HBO

Si Ozymandias est bien présent dans la série, désormais incarné par Jeremy Irons, les médias veulent nous faire croire que l’antagoniste de Watchmen est bel et bien mort. C’est en tout cas le titre de la Une du Tulsa Sun, qui confirme la mort de l’ancien justicier. On ne sait pas encore pourquoi il se fait précisément passer pour mort, mais la suite de Watchmen en comics, Doomsday Clock, qui se déroule sept ans après les événements originaux, répondra peut-être à la question à la fin du run en cours de Geoff Johns, Gary Frank et Brad Anderson.

#10. "Watching the Watchmen"

Ⓒ HBO

Pendant un débrief des forces de l’ordre, le chef Crawford conclut la réunion avec une locution latine : "Quis custodiet ipsos custodes", à laquelle ses hommes répondent : "Facimus". Cette citation romaine, tirée des poèmes de Juvénal, a une connotation précise dans les comics. On pourrait la traduire par : "Who watches the Watchmen ?", soit "qui veille sur les Gardiens". La réponse des policiers est sans appel : "We do" ("c’est nous").

#11. Archie

Ⓒ HBO

Pendant le raid des policiers à la ferme, où Angela mène la charge contre la 7e Kavalry, le chef Crawford et Pirate Jenny montent dans un drôle d’engin volant qui finit par s’écraser. Les lecteurs attentifs auront sans aucun doute reconnu Archimède, ou Archie pour les intimes, le vaisseau privilégié du Hibou II dans les comics. Tout comme celui de la BD, l’aéronef possède deux énormes fenêtres à l’effigie des yeux de l’animal dans le cockpit, ainsi qu’un puissant lance-flammes.

#12. Le fils de l’horloger

Ⓒ HBO

À la fin de l’épisode, Adrian Veidt et ses serviteurs trinquent en l’honneur de la nouvelle pièce écrite par le maître du château. Cette dernière s’intitule The Watchmaker’s Son ("Le Fils de l’horloger"). Or, c’était la situation d’un certain Jon Osterman, héritier d’un horloger new-yorkais, avant qu’il ne devienne le Dr Manhattan suite à une expérience qui a mal tourné en 1959. Autrement dit, Ozymandias préparerait un nouveau plan diabolique qui impliquerait le super-héros exilé et ses pouvoirs rivalisant avec ceux d’un dieu.

En France, la saison 1 de Watchmen est diffusée en US+24 tous les lundis sur OCS City.

Par Adrien Delage, publié le 25/10/2019

Pour vous :