AccueilNews

Accusée de porter un fat suit dans American Crime Story, Sarah Paulson répond

Publié le

par Marion Olité

©FX

L’actrice est sous le feu des critiques suite à son rôle de Linda Tripp dans la troisième saison de ACS.

À l’affiche de la saison 3 d’Americain Crime Story, sous-titrée "Impeachment" et qui revient sur l’affaire Clinton/Lewinsky ayant conduit à une procédure de destitution contre le président, Sarah Paulson fait face à une polémique concernant le personnage qu’elle interprète dans la production Ryan Murphy. 

Pour se glisser dans la peau de Linda Tripp, confidente de Monica Lewinsky au moment des faits et qui va enregistrer leurs conversations, l’actrice s’est grimée au point d’être méconnaissable, ayant recours à des prothèses mais aussi possiblement à un fat suit, ces combinaisons controversées portées par des acteurs et actrices pour interpréter des personnages gros. Sur les réseaux sociaux, les premières critiques se sont manifestées après la mise en ligne de teasers mettant en scène Sarah Paulson. Des voix se sont élevées pour dénoncer le fait que la production n’ait pas engagé une actrice grande taille pour interpréter ce rôle majeur dans la série, perpétuant la longue tradition de grossophobie à Hollywood. 

Dans une interview accordée à Los Angeles Time, la star est revenue sur son choix d’accepter ce rôle, proposé par son complice depuis plus d’une décennie, Ryan Murphy : 

"Il m’est très difficile d’en parler sans donner l’impression de me trouver des excuses. Il y a beaucoup de controverse autour des acteur·ice·s et des fat suit, et je pense que cette controverse est légitime. Je pense que la grossophobie est réelle. Je pense que prétendre le contraire cause beaucoup de tort. Et c’est une discussion très importante à avoir. Mais je ne pense pas que toute la responsabilité incombe à l’acteur·ice qui choisit de faire quelque chose qui est sans doute – et je parle en connaissance de cause ici – le défi de toute une vie.

Je pense qu’imaginer que la seule chose qu’un·e acteur·ice appelé à jouer ce rôle aurait à offrir est son physique, c’est une vraie simplification de la performance de l’acteur·ice. J’aimerais croire qu’il y a quelque chose dans mon être qui me rend apte à jouer ce rôle. Et que la magie des départements de coiffure et de maquillage, des costumier·ère·s et des directeur·ice·s de la photographie fait partie de la réalisation d’un film, et de la suspension de crédibilité, depuis l’invention du cinéma. Étais-je censée dire non [au rôle] ? Telle est la question."

Il apparaît, selon Screenrant, que l’actrice n’aurait pas eu recours à un fat suit. Elle aurait pris 10 kg pour le rôle et aurait été rembourrée de moins de 5 kg pour imiter la silhouette de Linda Tripp. C’est la première fois que l’actrice, habituellement chouchoute des fans des productions du Murphyverse et qui a l’habitude de se transformer physiquement pour divers rôles, fait face à une telle controverse. Son showrunner, Ryan Murphy, explique à son propos dans les colonnes de LA Times : "Elle n’aime rien de mieux que de se perdre dans ses personnages. Elle est très intéressée par le processus qui consiste à devenir quelqu’un d’autre". Le super-producteur ne peut pas se passer de son actrice fétiche, également à l’affiche de American Horror Story: Double Feature dans le rôle de Mamie Eisenhower, qui vient de débuter outre-Atlantique. 

ACS: Impeachment débute le 7 septembre prochain sur FX, et dans la foulée sur Canal+. 

À voir aussi sur biiinge :