AccueilNews

Bryan Cranston évoque la théorie selon laquelle Breaking Bad et Malcolm seraient liées

Publié le

par Delphine Rivet

©NBC/TheTonighShow

Des fans avaient émis l'hypothèse que Walter White avait survécu sous une nouvelle identité avant de devenir le père de Malcolm.

Voilà qui devrait mettre un terme au débat, une bonne fois pour toutes. De passage chez Jimmy Fallon, l’acteur Bryan Cranston est revenu sur une théorie assez répandue : Walter White ne serait non seulement pas mort à la fin de Breaking Bad, mais il aurait continué sa vie sous une nouvelle identité, pour finalement devenir Al, marié et père de quatre (puis cinq) enfants dans la sitcom culte Malcolm. Bien que très capillotractée, l’hypothèse était séduisante pour quiconque espérant un happy ending pour l’ex-prof de chimie. 

Hélas, Bryan Cranston a mis fin à tous ces espoirs. Interrogé par l’animateur de late show, l’acteur, après avoir admis avoir "conservé" les désormais légendaires chapeau et lunettes noires de Heisenberg, a brisé le rêve de nombreux·ses fans. Non, Breaking Bad n’est pas un prequel de Malcolm, et ce, pour une raison très simple :

"Je ne suis pas habilité à divulguer ce genre d’informations sans autorisation. Je trouve ça drôle. Walter White est on ne peut plus mort. Il est mort de chez mort !"

Il en a profité pour s’excuser officiellement d’avoir menti lorsque Jimmy Fallon lui demandait, quelques mois plus tôt, si les rumeurs d’un film Breaking Bad étaient fondées. Bryan Cranston explique qu’il était évidemment tenu au secret le plus absolu et que la production avait alors pris d’infinies précautions pour que la surprise d’El Camino ne soit pas éventée.

Il raconte qu’à la sortie de son avion pour se rendre sur le tournage, il a voyagé dans une voiture aux vitres teintées, était affublé d’une sorte de cape "comme le Mandalorian", et que sur la porte des loges, au lieu de la traditionnelle inscription "Walt and Jesse" ou "Bryan and Aaron" étaient mentionnés "Bert and Ernie". Et c’est désormais sous ces pseudonymes que l’Histoire se souviendra de nos deux anti-héros préférés.

À voir aussi sur biiinge :