© BBC America / Canal+

Alléluia : Canal+ devient gratuit pour tous pendant le confinement

Un joli coup de communication pour le groupe français qui proposera son bouquet télé en clair dans son intégralité.

À l’heure où les déplacements dans l’Hexagone sont limités pour éviter la propagation du coronavirus, il est temps de trouver comment occuper son temps libre. Pour ça, Canal+ a sa petite idée. Comme l’a annoncé Maxime Saada, PDG du diffuseur français, dans le tweet plus bas, la chaîne Canal+ sera proposée en clair sur toutes les box. Autant dire qu’on n’aura pas à se reposer uniquement sur le catalogue de Netflix.

Publicité

C’est une belle opération marketing que signe Canal+. Par le biais de ce geste altruiste, l’entreprise télévisuelle ouvre ses programmes à ceux qui ne sont pas abonnés, lui permettant de happer un public qu’elle ne touche pas habituellement. En prime, le groupe ouvre gratuitement à ses abonnés des bouquets habituellement disponibles pour un tarif supplémentaire. Voici le message qui leur a été délivré.

© Canal+

Cela permettra à ses usagers déjà abonnés de, peut-être, souscrire à des micro-abonnements additionnels, une fois cette période de confinement terminée. L’opération a lieu jusqu’au 15 avril 2020.

Publicité

Quoi qu’il en soit, que ce geste commercial soit intéressé ou non, on ne va pas cracher dessus. Plus l’offre de divertissement est grande, moins on a de chances de s’ennuyer. En parallèle, dans une démarche proche, Orange offre à ses clients qui ont des box l’accès en clair à ses quatre chaînes OCS ainsi qu’à cinq chaînes jeunesse (Boomerang, TiJi, Toonami, Boing et Canal J) jusqu’à la fin du mois de mars. Car oui, il faut aussi penser aux enfants qui, faute d’école, devront être eux aussi divertis.

MàJ du mardi 24 mars 2020 – Contrairement à ce qui avait été annoncé, la gratuité de Canal+ prendra fin plus tôt que prévu, soit le 31 mars prochain. La décision vient de Canal+ elle-même, après avoir été rappelée à l’ordre par le CSA, puisque cette opération éphémère n’avait pas été approuvée en amont et menaçait "d’altérer l’équilibre entre les chaînes payantes et les chaînes gratuites". Triste nouvelle, mais on compte bien en profiter autant que possible.

Par Florian Ques, publié le 17/03/2020