AccueilNews

Charmed : Rose McGowan accuse Alyssa Milano de comportement toxique

Publié le

par Marion Olité

©TheCW

Le pouvoir des trois a du plomb dans l'aile.

Charmed, la série chère à plusieurs générations d’adolescent·e·s, qui prônait entre autres belles leçons de vie la sororité, montre aussi que les sœurs – aussi fictives soient-elles –, ça peut s’embrouiller sévère. La preuve avec ses interprètes, Alyssa Milano et Rose McGowan, qui se livrent une guerre sans merci sur les réseaux sociaux depuis un moment déjà.

En effet, l’inimitié entre les deux actrices ne date pas d’hier. Et en cette période de quatrième vague féministe – à laquelle Rose McGowan et Alyssa Milano ont activement participé, chacune à leur façon – et d’élections américaines imminentes, des différences irréconciliables se font jour entre les deux depuis plusieurs mois.

En avril dernier déjà, Rose McGowan pointait du doigt le choix de son ex-collègue de continuer à soutenir la candidature de Joe Biden, alors que le candidat démocrate à l’élection présidentielle était accusé d’agression sexuelle par Tara Reade, une ancienne employée du staff du politicien. Rose McGowan avait alors pointé du doigt son hypocrisie de façon très tranchante, la qualifiant de "fraude".

En cette fin de mois d’août, les hostilités ont repris entre les deux stars sur Twitter. L’interprète de Phoebe Halliwell a critiqué le choix de Rose McGowan et d’autres personnalités américaines influentes de ne pas soutenir Joe Biden et le mouvement démocrate, dont elle énumère les avancées effectuées au cours de l’Histoire. Avant d’avoir cette phrase :

"Rose et tous ceux ou celles qui bêlent les mêmes absurdités du genre 'les démocrates n’aident pas les gens', vos mensonges vont faire du mal à des gens moins privilégiés que vous. C’est le genre de chose qu’une fraude réelle ferait. Des milliers de personnes meurent chaque jour, mais vous continuez avec votre attention hyperbolique en cherchant des tweets."

S’en est suivie une réponse cinglante de son ancienne partenaire de jeu, qui lui reproche de s’être appropriée le hashtag #MeToo (elle ne l’a pas inventé mais l’a repris et popularisé en octobre 2017), une nouvelle fois d’être une imposture et d’avoir instauré sur le plateau de la série Charmed une ambiance des plus toxiques.

"Tu as volé #MeToo (un outil de communication brillant, pas un mouvement) à Tarana [Burke, qui a inventé le mouvement en 2006, ndlr]. Tu as co-opté mon mouvement, la réinitialisation culturelle ["cultural reset", exprimé par Rose McGowan pour la première fois, ndlr], juste pour la célébrité et jalouse que j’ai dénoncé mon violeur. Tu gagnais 250 000 dollars par semaine sur Charmed.

Tu as fait une crise devant toute l’équipe en hurlant : 'Ils ne me paient pas assez pour faire cette merde !' Un comportement épouvantable au quotidien. J’ai pleuré à chaque fois qu’on a été renouvelées parce que tu as rendu ce plateau de tournage toxique AF. Maintenant, lâche-moi la grappe, espèce de fraude."

Au milieu de ce clash, Holly Mary Combs, aka la sœur aînée Piper Halliwell, a tenté d’apaiser la situation, répondant à un fan triste de réaliser qu’une réunion Charmed ne risquait pas d’avoir lieu dans ces conditions.

"Ne sois pas triste. Nous sommes toutes différentes et nous défendons nos propres convictions. C’est le genre d’indépendance que la série représentait à l’époque et que nous défendons aujourd’hui. Il est en fait très approprié que nous soyons différentes et que nous ne prétendions pas le contraire."

La suite, au prochain épisode.

À voir aussi sur biiinge :