AccueilNews

Chris Noth est accusé d’avoir violé deux femmes

Publié le

par Marion Olité

© HBO Max

Les deux femmes ont porté des témoignages proches, à une décennie d’intervalle.

Alors que Chris Noth a fait la une des médias cette semaine après avoir repris son rôle de Mr. Big dans la suite de Sex and the City, baptisée And Just Like That, et a été l’objet de parodies et de réactions exacerbées suite au destin que connaît son personnage dans la série, deux femmes ont été particulièrement traumatisées par ce retour de l’acteur sur le devant de la scène médiatique. Elles ont alors décidé de raconter ce qui leur était arrivé au média The Hollywood Reporter, sous couvert d’anonymat (par peur de répercussions sur leur existence).

2004, Los Angeles

La première victime déclarée, surnommée Zoe dans l’enquête, était âgée de 22 ans quand Chris Noth en avait 49. Les faits se déroulent en 2004, en pleine hype de Sex and the City, qui vit sa dernière saison. La jeune femme vient d’emménager à Los Angeles pour occuper un premier emploi post-diplôme dans une entreprise très en vue, où l’acteur et d’autres célébrités font régulièrement des affaires.

Il commence alors à avoir avec Zoe un comportement qualifié "de flirt" qui n’étonne pas grand monde dans la firme (on est treize ans avant #MeToo). "C’était un Dieu, à l’époque." Il se procure par la suite son numéro de téléphone et commence à lui envoyer des textos. Finalement, en août 2004, elle est invitée avec sa meilleure amie par Chris Noth dans un building à West Hollywood, où il séjourne, pour profiter de la piscine. Il laisse alors un livre, prétextant avoir besoin de son avis et lui demandant de le lui amener dans sa chambre. À peine Lily a-t-elle frappé à sa porte qu’il l’embrasse sans son consentement, avant de l’entraîner sur son lit, alors qu’elle lui dit vouloir rejoindre son amie à la piscine.

Elle explique ensuite qu’il l’a attirée vers lui, l’a déplacée vers le lit, lui a retiré son short et son bas de bikini, et a commencé à la violer par-derrière. Elle était face à un miroir. "C’était très douloureux et j’ai crié : 'Arrête !' Il ne l’a pas fait. J’ai dit : 'Tu peux au moins mettre un préservatif ?', et il s’est moqué de moi."

Sous le choc après ce viol, Zoe témoigne avoir fini par en parler à son amie, et être allée avec elle à l’hôpital Cedars-Sinaï. "J’ai eu des points de suture. Deux officiers de police sont venus. Je ne voulais pas dire qui c’était", témoigne-t-elle à THR. La jeune femme entre ensuite en contact en 2006 avec le centre UCLA Rape Treatment Center (la directrice de l’établissement a confirmé auprès du média américain avoir traité Zoe).

© CBS

2015, New York

La deuxième victime, déclarée sous le pseudonyme de Lily, a témoigné de faits similaires, qui ont lieu une décennie plus tard, en 2015. Elle est alors âgée de 25 ans et Chris Noth atteint, lui, les 60 ans. Elle le rencontre dans une boîte de nuit à New York, et au début, étant fan de Sex and the City, elle est ravie. Il lui propose alors un dîner au Il Cantinori, l’un des lieux présents dans un épisode de SATC, où Carrie fête ses 35 ans. Mais une fois les deux arrivé·e·s au restaurant, celui-ci ne sert plus à manger. Elle boit plusieurs verres de vin et il s’intéresse à sa carrière de journaliste. Elle se sent proche de l’évanouissement et lui explique qu’elle a trop bu, quand il l’invite à monter dans son appartement, qui se situe à Greenwich Village à côté du restaurant, pour "boire du whisky et parler".

"On a écouté de la musique, et il a tous ces livres sur l’art et la mode. Il a essayé de m’embrasser. Je l’ai prudemment 'diverti'. Il est plus âgé et il avait l’air plus âgé. Il a continué à essayer, encore et encore, et j’aurais dû dire non plus fermement et partir. Et ensuite, tout ce que je sais, c’est qu’il a baissé son pantalon et qu’il était debout devant moi. Il a enfoncé son pénis dans ma bouche."

Lily se souvient lui avoir rappelé qu’il était marié et père de famille. Il lui aurait alors répondu : "Le mariage est une imposture. La monogamie n’existe pas."

"Il a couché avec moi, par-derrière, sur une chaise. On était devant un miroir. J’ai un peu pleuré pendant que ça se passait. Quand ça a été fini, je suis allée dans la salle de bains et j’ai remis ma jupe. Je me sentais très mal. Complètement abusée. Tout ce que j’avais imaginé de cette star, que j’aimais depuis des années, s’était envolé."

Alors qu’elle rentre en Uber chez elle, Lily appelle une amie, Alex, et se confie à elle. Alex lui propose d’aller porter plainte auprès de la police mais elle refuse cette possibilité. Après ça, Chris Noth envoie plusieurs textos à Lily, en lui demandant si elle a aimé cette soirée. Elle lui explique qu’elle s’est sentie "un peu utilisée" et répond poliment à ses autres textos, tout en refusant de le revoir à plusieurs reprises.

Contacté par THR, Chris Noth a répondu dans un communiqué officiel :

"Les accusations portées contre moi par des personnes que j’ai rencontrées il y a des années, voire des décennies, sont catégoriquement fausses. Ces histoires auraient pu se passer il y a 30 ans ou il y a 30 jours – non veut toujours dire non –, c’est une ligne que je n’ai pas franchie. Les rencontres étaient consensuelles. Il est difficile de ne pas s’interroger sur le moment où ces histoires sortent. Je ne sais pas avec certitude pourquoi elles font surface maintenant, mais je sais ceci : je n’ai pas agressé ces femmes."

La police de Los Angeles a récemment fait savoir que l'acteur ne faisait pas l'objet de poursuites judiciaires, "pour le moment". Un rapport avait été rempli du côté de la LAPD, précise Deadline

À voir aussi sur biiinge :