© Gage Skidmore / Wikimedia Commons

En confinement, George R.R. Martin écrit la fin de Game of Thrones

Enfin un aspect positif à la pandémie de coronavirus !

Il va bien, il est isolé du monde, et il peut poursuivre l'écriture de Winds of Winter. George R.R. Martin a indiqué ce mardi dans son blog que face à la pandémie de coronavirus, il s'était retiré dans un "coin reculé" pour se protéger avant tout, mais aussi pour se concentrer sur la suite de sa saga littéraire, A Song of Ice and Fire. Ses autres projets étant en pause le temps du confinement, il a désormais tout le temps nécessaire pour s'y consacrer.

Devancé par la série Game of Thrones, qui a pris fin avec sa saison 8 en mai 2019, George R.R. Martin a désormais tout le loisir d'imaginer sa propre fin à l'histoire qu'il a imaginée et publiée dès 1991. Une conclusion qui sera donc bien différente de celle, controversée, de David Benioff et D.B. Weiss, les showrunners de la série HBO.

Publicité

"Pour celles et ceux qui s'inquiètent pour moi... oui, j'ai conscience de faire partie de la population la plus vulnérable, étant donné mon âge et ma condition physique. Mais je me sens bien, et on prend toutes les précautions nécessaires. Je me suis isolé dans un coin reculé, je n'ai pour seul visiteur qu'un membre de mon staff, et je ne me déplace pas en ville ni ne rencontre qui que ce soit. À dire vrai, je passe plus de temps à Westeros que dans le monde réel, et j'écris tous les jours. Les choses ne sont pas roses dans les Sept Royaumes... mais sûrement plus que ce qu'elles pourraient devenir ici." a écrit l'auteur sur son blog.

Voilà plusieurs années que l'auteur a débuté l'écriture de Winds of Winter. Particulièrement attendu, il constituera le sixième tome de la saga A Song of Ice and Fire et sera l'avant-dernier chapitre de cette œuvre fleuve. Pour se consoler de cette longue attente, qui devrait donc bientôt prendre fin (merci le coronavirus) si George R.R. Martin vient à bout de ce pavé, les fans peuvent revoir les huit saisons de Game of Thrones sur OCS.

Par Delphine Rivet, publié le 18/03/2020