© Disney+

Le coronavirus pourrait provoquer une pénurie de jouets Baby Yoda

Cette fois, ça va trop loin !!

La firme Hasbro, qui teasait déjà l’arrivée dans les rayons de divers jouets Baby Yoda dans le courant de l’année, se prépare aux conséquences de l’épidémie de coronavirus. Les usines étant pour la plupart situées en Chine, les experts annoncent des retards très probables dans la production dans le meilleur des cas. Dans le pire des scénarios, une pénurie de Baby Yoda, l’autre star de la série The Mandalorian, est aussi envisagée. Certains articles, dès l’ouverture des précommandes, ont d’ores et déjà été vendus jusqu’au dernier.

Le spécialiste de l’industrie du jouet Jim Silver a assuré à CNN que les usines chinoises étaient toujours opérationnelles à ce jour, mais prévient toutefois que le plus dur reste à venir : "Si les choses ne reviennent pas à la normale d’ici à juin ou juillet, il y aura des pénuries sur toute une variété de jouets."

Publicité

Les principaux obstacles à la fabrication des Baby Yoda seraient l’approvisionnement insuffisant des matières premières comme les plastiques ou les résines, exclusivement disponibles en Chine, et la fermeture des usines si les autorités chinoises venaient à l’ordonner. La compagnie Hasbro ressentirait déjà les effets sur ses chaînes d’assemblage, à cause des restrictions de voyages et des mises en quarantaine.

La star de leur catalogue, c’est la figurine animée et haute de 19 cm à l’effigie de la petite créature verte qui a volé la vedette au héros de la série The Mandalorian, lancée en novembre dernier sur Disney+. Les fans se sont arraché le jouet, vendu à 69,99 dollars, jusqu’à la rupture de stock en seulement 24 heures.

The Mandalorian débarque enfin en France à partir du 24 mars prochain, avec la plateforme Disney+.

Publicité

Par Delphine Rivet, publié le 05/03/2020