AccueilNews

Danny Boyle va réaliser une série sur les Sex Pistols, avec Maisie Williams

Publié le

par Marion Olité

©DR

Avec en ligne de mire, la naissance du mouvement punk !

Les cinéastes portent une affection toute particulière au format de la série limitée, ou mini-série. Entendez une histoire bouclée en une seule saison, comportant la plupart du temps des épisodes réduits entre cinq et dix. Cela leur permet de jouer avec un nouveau médium, sans pour autant s’engager sur plusieurs saisons. L’Anglais Danny Boyle connaît déjà le monde des séries, pour avoir notamment réalisé trois épisodes de Trust en 2018 sur FX, un show centré sur l’héritier John Paul Getty III et son kidnapping par la mafia italienne. Pas étonnant donc de le voir débarquer à nouveau sur le petit écran et la même chaîne, avec un projet plus rock’n’roll que jamais : la révolution punk à laquelle ont largement contribué les légendaires Sex Pistols !

Cette fois, Danny Boyle va réaliser entièrement cette mini-série composée de six épisodes et basée sur les mémoires du guitariste Steve Jones, Lonely Boy: Tales from a Sex Pistol. Il en est aussi producteur exécutif, notamment aux côtés du créateur Craig Pearce, à qui l’on doit le scénario du film Moulin Rouge de Baz Luhrmann. Ce dernier écrira le script de Pistol avec Frank Cottrell Boyce.

Le casting est déjà connu : Toby Wallace accordera sa guitare sur celle de Steve Jones, tandis que la star de Game of Thrones Maisie Williams se glissera dans le costume de l’icône punk Jordan. Le reste du casting est composé d’Anson Boon (Crawl) dans le rôle de John Lydon, Louis Partridge (Enola Holmes) dans celui de Sid Vicious ; Jacob Slater prendra les traits de Paul Cook, Fabien Frankel (The Serpent) de Glen Matlock, Dylan Llewellyn (Derry Girls) sera Wally Nightingale, Sydney Chandler (Don’t Worry Darling) incarnera Chrissie Hynde, et Emma Appleton (The Witcher) jouera Nancy Spungen.

Les mémoires de Steve Jones nous emmènent de l’Ouest londonien à la célèbre boutique SEX de Vivienne Westwood et Malcolm McLaren sur Kings Road, en passant par la controverse internationale qui a suivi la sortie de Never Mind the Bollocks, album sorti en 1977, interdit par la BBC et fréquemment cité comme l’un des plus influents de tous les temps.

À propos de ce projet sériel qui devrait du bruit, ce grand passionné de Danny Boyle explique, à grands coups de références sérielles :

"Imaginez que vous entrez dans le monde de The Crown et de Downton Abbey avec vos potes et que vous criez en chanson et avec toute votre fureur ce qu’elles représentent. C’est le moment où la société et la culture britanniques ont changé à jamais. C’est le point de détonation de la street culture anglaise… où les jeunes gens ordinaires avaient la scène et exprimaient leur fureur et leur style… et tout le monde devait regarder et écouter… et tout le monde les craignait ou les suivait. Les Sex Pistols. En son centre se trouvait un charmant jeune kleptomane illettré – un héros taillé pour cette époque – Steve Jones, devenu, selon ses propres termes, le 94e plus grand guitariste de tous les temps. C’est ainsi qu’il y est arrivé".

En voilà un qui sait pitcher une série ! La production de Pistol doit débuter le 7 mars prochain. Sa diffusion coïncidera probablement avec un anniversaire, peut-être des 50 ans, le punk ayant connu son heure de gloire dans les années 1970.

À voir aussi sur biiinge :