AccueilNews

Elizabeth Olsen sera une tueuse à la hache dans la série Love and Death

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ Disney+

L’interprète de la Sorcière rouge dans le MCU quitte temporairement son rôle d’héroïne Marvel pour celui de Texane meurtrière.

Après WandaVision et plusieurs années passées dans le MCU, Elizabeth Olsen en a sa claque d’incarner des rôles de gentilles. C’est en tout cas le message qu’elle envoie avec sa prochaine série, Love and Death, un thriller inquiétant créé par David E. Kelley (Big Little Lies, The Undoing) et produit par Nicole Kidman. Selon Variety, cette histoire s’inspire d’un roman true crime intitulé Evidence of Love: A True Story of Passion and Death in the Suburbs de John Bloom et Jim Atkinson, qui relate la folie meurtrière soudaine d’une femme issue de l’église méthodiste au Texas dans les eighties.

Le pitch de Love and Death est digne d’un slasher des années 1980 : deux couples texans qui s’apprécient vont régulièrement ensemble à l’église. Ils profitent de leur vie de famille dans une petite ville charmante, jusqu’au jour où l’un d’entre eux s’empare d’une hache. Il s’agit ici de Candy Montgomery, interprétée par Elizabeth Olsen donc, qui a fini par tuer à coups de hache sa voisine Betty Gore. "C’est un récit passionnant sur les désirs et la frustration de deux femmes dans un coin perdu, qui s’achève sur un terrible acte de violence", résumait Sarah Aubrey dans un communiqué, la directrice des programmes de la plateforme HBO Max.

En parallèle de cette adaptation, Hulu prévoit également la sienne sous la forme d’une mini-série. C’est d’ailleurs une autre Elizabeth, à savoir Elisabeth Moss (The Handmaid’s Tale), qui campera Candy Montgomery dans cette version. Mais le show de HBO Max peut compter sur un argument de poids en la personne de David E. Kelley, qui a déjà montré tout son talent pour évoquer les frustrations féminines dans la société contemporaine et les violences faites aux femmes, voire entre femmes, dans Big Little Lies et The Undoing.

À voir aussi sur biiinge :