AccueilNews

Elliot Page, star d'Umbrella Academy, vient de faire son coming out trans

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

L'acteur, anciennement connu sous le nom d'Ellen Page, s'est exprimé dans un texte puissant.

Dans une lettre émouvante et forte postée sur Instagram, Elliot Page, qui incarne le personnage de Vanya Hargreeves dans le hit Netflix Umbrella Academy depuis 2019, s’est exprimé sur sa transidenté. Nous l’avons entièrement traduite.

"Salut les amis, je veux partager avec vous le fait que je suis trans, mes pronoms sont he/they* et mon nom est Elliot. Je me sens chanceux d’écrire cela. D’être ici. D’être arrivé à cet endroit dans ma vie.

Je ressens une immense gratitude pour les personnes incroyables qui m’ont soutenu tout au long de ce voyage. Je ne peux pas commencer à exprimer à quel point il est remarquable d’aimer enfin qui je suis assez pour rechercher mon authentique moi. J’ai été sans cesse inspiré par tant de personnes de la communauté trans. Je vous remercie pour votre courage, votre générosité et votre travail incessant pour faire de ce monde un endroit plus inclusif et plus empathique. Je vous apporterai tout le soutien possible et continuerai à lutter pour une société plus aimante et plus égalitaire.

Je vous demande aussi de la patience. Ma joie est sincère mais aussi fragile. La vérité, c’est que même si je me sens profondément heureux tout de suite, et si j’ai conscience du privilège que je porte, j’ai aussi peur. J’ai peur de l’invasion dans la vie privée, de la haine, des blagues et de la violence. Pour être clair, je n’essaie pas de freiner ce moment si joyeux que je célèbre, mais de dresser un tableau complet. Les chiffres sont ahurissants. Les discriminations sont omniprésentes, insidieuses et cruelles, et les conséquences horribles. Rien qu’en 2020, il a été rapporté que 40 personnes transgenres ont été tuées, en majorité des femmes noires et latinx. Je m’adresse aux leaders politiques qui ont œuvré pour criminaliser la santé des personnes trans et nié notre droit d’exister, et à ceux et celles qui utilisent leur plateforme massive pour répandre l’hostilité envers la communauté trans : vous avez du sang sur les mains. Vous avez lâché une ignoble furie et une rage dégradante qui atterrissent sur les épaules de la communauté trans, une communauté trans qui compte 40 % de tentatives de suicide dans ses rangs. C’est trop, ça suffit. Vous n’êtes pas 'effacés'*, vous blessez des gens. Je suis l’une de ces personnes et ne resterai pas silencieux face à ces attaques.

J’aime être trans. Et j’aime être queer. Et plus je reste proche de moi et embrasse pleinement qui je suis, plus je rêve, plus mon cœur grandit et plus je m’épanouis. À toutes les personnes trans qui sont confrontées chaque jour au harcèlement, à la haine de soi, aux abus et aux menaces de violence : je vous vois, je vous aime et je ferai tout ce que je peux pour changer ce monde pour le mieux.

Merci de m’avoir lu. Avec tout mon amour."

L’acteur canadien, âgé de 33 ans, précise qu’il est transgenre et non-binaire, et utilise les pronoms he/him et they/them*. Révélé au cinéma en 2007 par son rôle dans Juno de Jason Reitman, Elliot Page a connu une notoriété planétaire avec le rôle de Kitty Pryde dans la franchise X-Men.

Depuis 2019, il s’est davantage tourné vers les séries et Netflix, jouant dans Les Chroniques de San Francisco et retrouvant des pouvoirs super-héroïques dans Umbrella Academy. Les deux séries ont en commun de l’avoir vu incarner des personnages queer. Avant de révéler sa transidentité, la star militait déjà pour la cause LGBTQ+.

Nick Adams, le directeur du programme Transgender Media de la Gay & Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD), a réagi à son coming out par ces mots :

"Elliot Page nous a offert des personnages fantastiques à l’écran, et a été un défenseur acharné de tous les personnages LGBTQ. Il sera désormais une source d’inspiration pour d’innombrables personnes trans et non-binaires. Toutes les personnes transgenres méritent d’avoir la chance d’être elles-mêmes et d’être acceptées pour ce qu’elles sont. Nous célébrons aujourd’hui le remarquable Elliot Page."

*On peut les traduire en français par il/lui et iel/ellui.

*Allusion à la "cancel culture" américaine. 

À voir aussi sur biiinge :