AccueilNews

En thérapie : Philippe Dayan reprend du service dans une saison 2 prévue en avril sur Arte

Publié le

par Marion Olité

Après les attentats du Bataclan, le psychanalyste va faire face aux conséquences du Covid sur les Français·e·s.

En thérapie : Philippe Dayan reprend du service dans une saison 2 prévue en avril sur Arte

©Arte

C’était l’excellente surprise de l’année 2021. Alors que l’on se remettait doucement de la première vague de Covid et de ses effets, débarquait en France l’adaptation de la série israélienne BeTipul d’Hagai Levi (2005), l’une des dernières, tant le concept avait été utilisé un peu partout dans le monde. L’une des plus contemporaines, aussi. Réalisée par Éric Toledano et Olivier Nakache, En thérapie mettait en scène un psy, Philippe Dayan, recevant chaque jour de la semaine un·e patient·e différent·e, avant d’aller lui-même voir une thérapeute. L’histoire débutait le lendemain des attentats du Bataclan, le 13 novembre 2015. Les Français·e·s avaient peut-être une grande envie d’aller chez le psy car cette première saison fut un succès autant critique que public, pour son diffuseur. La série a en effet cumulé près de 54 millions de vues sur l’offre numérique d’Arte, et plus de 1,6 million de téléspectateur·ice·s réuni·e·s en moyenne chaque jeudi soir.

Pas étonnant donc voir revenir En thérapie pour une deuxième saison, toujours menée par Philippe Dayan, incarné avec brio par Frédéric Pierrot. En revanche, on ne devrait pas revoir (ou sous forme de caméo rapide peut-être…) ses patient·e·s (dont son crush Ariane, incarnée par Mélanie Thierry) de la première saison. L’histoire se déroule en effet cinq ans plus tard, et Dayan reçoit une nouvelle poignée de personnes en proie à diverses crises existentielles, alors que l’on vient de traverser la première vague de pandémie mondiale. PTSD général garanti.

De nouvelles têtes

©Arte

Il reçoit dans son cabinet Ines (Eye Haïdara), une avocate solitaire à la vie bien rangée, Robin (Aliocha Delmotte), un jeune adolescent en surpoids et victime de harcèlement scolaire, Lydia (Suzanne Lindon), une étudiante venue partager une sombre nouvelle sur son état de santé et Alain (Jacques Weber), un chef d’entreprise dans la tourmente médiatique. De son côté, notre psy préféré va consulter auprès de Claire, incarnée par Charlotte Gainsbourg (qui remplace donc Carole Bouquet). Parce que comme d’hab, la vie de notre psy n’est pas un long fleuve tranquille : divorcé, il est attaqué en justice par la famille de l’un de ses anciens patients (Adel, le flic dépressif de la BRI incarné avec puissance par Reda Kateb).

Côté réalisation, Emmanuelle Bercot, Agnès Jaoui, Arnaud Desplechin et Emmanuel Finkiel sont venu·e·s prêter main-forte à Éric Toledano et Olivier Nakache pour tourner ces 35 nouveaux épisodes, écrits sous la direction de Clémence Madeleine-Perdrillat (Nona et ses filles). Chaque réalisateur·ice a tourné tous les épisodes d’un·e patient·e, si bien qu’on devrait distinguer des pattes différentes. On note aussi une nette amélioration de la parité derrière la caméra, autant côté réalisatrices que scénaristes (la première saison était réalisée et écrite en extrême majorité par des hommes, ce qui se ressentait sur l’écriture des personnages, en particulier féminins). La salle d’écriture, renouvelée, se compose en effet de Mary Arnaud, Élise Benroubi, Maya Haffar, Clara Lemaire Anspach, Nils-Antoine Sambuc, Lola Gruber, Emmanuel Finkiel, et bien sûr Éric Toledano et Olivier Nakache.

Il faudra encore patienter quelques semaines avant de binge-watcher le retour de Philippe Dayan : le coup d’envoi de cette saison 2 sera donné le 7 avril prochain.

Les deux saisons d’En Thérapie seront, elles, mise en intégralité sur arte.tv dès le 31 mars.

À voir aussi sur biiinge :