AccueilNews

Un directeur de la photographie d'Esprits criminels accusé de harcèlement sexuel

Publié le

par Delphine Rivet

© CBS

Une plainte visant CBS et Disney, qui produisent la série, accuse les deux compagnies d'avoir couvert l'affaire durant 14 ans.

Le département de l’emploi et du logement de Californie a déposé une plainte contre Disney et CBS. Les deux compagnies sont accusées d’avoir tout fait pour couvrir des actes de harcèlement sexuel perpétrés par Greg St. Johns, le directeur de la photographie de la série qu’elles produisent, Esprits criminels. L’homme aurait profité de son statut durant 14 ans pour toucher des hommes de l’équipe à l’entrejambe, sur les fesses, les caresser dans le cou ou les embrasser sans leur consentement.

"L’équipe de production exécutive était au courant de ce comportement illégal et le tolérait, elle a licencié une dizaine d’hommes qui ont résisté au harcèlement de St. Johns", précise le département.

La plainte vise CBS Studios, ABC Studios et sa maison mère Disney, ainsi que cinq producteurs exécutifs de la série, Erica Messer, Harry V. Bring, Breen Frazier, Glenn Kershaw et Stacey Beneville. Greg St. Johns a quitté Esprits criminels en 2018, à la suite d’une enquête du magazine Variety, qui dénonçait ses agissements et l’inaction de la direction, permettant ainsi au harcèlement de se poursuivre durant plus d’une décennie.

"Non seulement les accusés avaient connaissance du comportement abusif de St. Johns, mais ils l’ont cautionné. Aucune décision n’a été prise pour prévenir ce harcèlement sexuel et cette discrimination durant toutes ces années, ni la moindre mesure disciplinaire. Au lieu de ça, les exécutifs ont licencié toute personne qui résistait ou tentait d’éviter les avances et les abus de St. Johns", peut-on lire dans la plainte déposée.

Une affaire qui est loin d’être isolée, puisque comme le dénonce la journaliste Maureen Ryan dans un thread Twitter qu’elle alimente depuis novembre 2018, CBS semble avoir permis, durant des années, à de tels comportements de perdurer. D’autres plaintes concernaient, dès 2018, les séries Bull, NCIS: New Orleans, le show de téléréalité Survivor ou encore le drama The Affair (diffusé sur Showtime, chaîne appartenant au groupe CBS, dont le départ de l’actrice principale Ruth Wilson mettait en lumière un environnement de travail "très toxique").

À voir aussi sur biiinge :