AccueilNews

Le gouvernement anglais demande à Netflix de préciser que The Crown est une fiction

Publié le

par Marion Olité

© Netflix

La série anglaise est un tel succès qu'elle pourrait bien réécrire l'histoire dans l'imaginaire collectif.

Depuis le lancement de The Crown en 2016, le gouvernement anglais et la famille royale marchent sur des œufs. Si elle est habituée aux projecteurs médiatiques, cette dernière se trouve tout de même gênée aux entournures de voir la vie d’Elizabeth II disséquée sur des décennies, le tout dans une série qui connaît un succès planétaire, et prend le temps de s’inscrire dans les rétines des Anglais et du monde entier.

La saison 4 de la série signée Peter Morgan atteint un point culminant car elle raconte l’histoire du prince Charles et de Lady Di, ainsi que l’entrée en scène de Margaret Thatcher en tant que Première ministre du Royaume-Uni. Deux faits marquants dans l’histoire anglaise, tous deux romancés, et qui font de cette nouvelle saison, mise en ligne le 15 novembre dernier, un succès planétaire. Mais comme nous l’a expliqué Joffrey Ricome, un des auteurs du livre The Crown, le vrai du faux, la série prend de nombreuses libertés avec la réalité historique. Si c’est tout à fait normal de romancer une histoire vraie pour renforcer la dramaturgie, force est de constater que la puissance des images peut prêter à confusion. Celles et ceux qui regardent la série peuvent être amené·e·s à prendre cette œuvre de fiction à la reconstitution impressionnante pour argent comptant, comme l’explique l’auteur :

"Ce qui m’embête, c’est que les gens la prennent pour un récit biographique. À quel point le public accepte la série comme une histoire romancée ou comme un récit historique ? Je n’en ai aucune idée. Tout ce qui est faux dans la série l’est délibérément, pour des raisons scénaristiques."

Il se trouve que le ministre de la Culture anglais a exactement les mêmes inquiétudes. Dans une interview accordée au Daily Mail, Oliver Dowden demande à ce que Netflix prenne des mesures pour préciser que The Crown est une œuvre de fiction, car certaines scènes fabriquées pour les besoins du script portent préjudice à la famille royale (le prince Charles n’est, par exemple, pas du tout à son avantage). Et si l'on s’arrête aux chiffres, aujourd’hui, davantage de personnes ont regardé la saison 4 de The Crown (29 millions de comptes ont visionné ces nouveaux épisodes la semaine de leur mise en ligne) que le mariage entre le prince Charles et Lady Di retransmis sur les télés le 29 juillet 1981 !

"C’est une œuvre de fiction magnifiquement produite, donc comme pour d’autres productions sérielles, Netflix devrait être très claire au début, c’est juste ça. Sans cela, je crains qu’une génération de spectateur·ice·s qui n’a pas vécu ces événements ne confonde la fiction avec la réalité."

Le ministre de la Culture anglais va donc écrire une lettre officielle à Netflix demandant la mise en place de cet avertissement au début de chaque épisode. Sa requête s’ajoute à d’autres voix, comme celle de Charles Spencer, le frère de la princesse Diana. Dans une interview pour ITV, il a plaidé : "Cela aiderait beaucoup si au début de chaque épisode, on pouvait lire : 'Ce n’est pas la réalité mais basé sur certains faits réels'. Tout le monde comprendrait alors que c’est un récit dramatique, construit comme tel."

Pour le moment, le seul message qui apparaît au début des épisodes de cette saison 4 de The Crown est un avertissement concernant les scènes de boulimie de Lady Di, incarnée par la révélation Emma Corrin.  

 

À voir aussi sur biiinge :