AccueilNews

Grand Army est annulée après une petite saison sur Netflix

Publié le

par Marion Olité

© Netflix

Tristesse.

Depuis le succès de 13 Reasons Why, sa première série teen, Netflix a misé gros sur le genre de la série ado, avec plus ou moins de succès d’audience et critique. Comme souvent, les deux ne vont pas forcément de pair. Alors que la saison 4 d’Élite, le teen show espagnol qui cartonne sur la plateforme sans vraiment avoir l’appui des médias, est en train d’être diffusée, on apprend avec regret qu’une pépite du catalogue n’aura pas droit à une saison 2.

Il s’agit de la série Grand Army, créée par Katie Cappiello et diffusée en octobre 2020. Elle suivait, pendant neuf épisodes, la trajectoire de cinq lycéens et lycéennes dans le plus prestigieux établissement public de Brooklyn, abordant notamment des thématiques aussi fortes que la culture du viol et le racisme systémique à travers le prisme de la génération Z et adoptant une approche intersectionnelle. Sa mise en scène sans fioriture et l’interprétation brillante de ses jeunes acteurs et actrices – notamment Odessa A’zion, Odley Jean ou encore Maliq Johnson et Amalia Yoo – ont achevé de conquérir la critique. Apparemment, cela n’a pas été le cas du public.

Il faut aussi noter que la créatrice, Katie Cappiello, a fait face à des accusations de racisme et d’exploitation des scénaristes racisé·e·s au moment de la sortie du teaser de la série. Un sérieux bad buzz pour Netflix, surtout au vu du sujet de la série, qui a pu peser dans la balance au moment de prendre une décision quant à sa poursuite.

"Pourquoi une œuvre devient dépressive dès qu’elle est portée par un personnage principal féminin noir ?

— Parce que la showrunneuse n’a pas voulu écouter les trois scénaristes de couleur, dont je fais partie, y compris la scénariste noire qui demandait sans cesse de ne pas faire de son histoire du "porno de la pauvreté". Lorsque nous avons essayé de changer l’histoire, nous avons été maltraité·e·s psychologiquement et nous avons tou·te·s démissionné."

On espère en tout cas que d’autres séries ado aussi puissantes et pas uniquement centrées sur des personnages principaux blancs (c’est encore beaucoup le cas) viendront prendre le relais de Grand Army.

 

À voir aussi sur biiinge :