AccueilNews

HBO demande pardon à une actrice de Lovecraft Country pour avoir foncé sa couleur de peau

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ HBO

Sur TikTok, Kelli Amirah a mis en lumière le comportement raciste de certains maquilleurs dans les coulisses de la série.

Diffusée pendant l’été 2020, la série Lovecraft Country a été un choc pour de nombreux spectateurs. Le show produit par Jordan Peele introduisait un univers sanglant, à la croisée du fantastique et de l’uchronie, qui revenait sur l’Amérique raciste des années 1950. Une œuvre poignante et parfois très violente mettant en scène des héros noirs et afro-américains, dont l’image a été paradoxalement et tristement ternie par une affaire de racisme en coulisses. Une controverse mise en lumière sur les réseaux sociaux par la figurante Kelli Amirah, dont la peau a été foncée par du maquillage.

Kelli Amirah apparaît très rapidement dans un épisode de Lovecraft Country. Elle a été engagée et payée 100 dollars par l’équipe de la série pour incarner une version plus jeune du personnage de Bertie (Carol Sutton) sur une photographie. Or, certains maquilleurs trouvaient sa couleur de peau trop claire pour matcher avec celle de l’actrice, si bien qu’ils ont foncé son teint sans lui demander son avis et, surtout, sans la prévenir en amont. Un moment extrêmement désagréable et inconfortable pour Kelli Amirah, comme elle le racontait dans sa vidéo TikTok :

"J’ai entendu l’un d’eux dire : 'Elle est un peu plus claire que l’actrice.' Ils m’ont alors posé du fond de teint beaucoup plus sombre. C’était très gênant. Je ne savais pas qu’ils allaient me transformer comme ça et j’aurais refusé le job si je l’avais su en avance."

© TikTok

HBO a finalement pris la parole après que les comparaisons avant et après le maquillage de la figurante se sont multipliées sur la Toile. Dans son communiqué, la chaîne se dit "très déçue de la mauvaise expérience de mademoiselle Amirah" dans Lovecraft Country et promet de "tout mettre en œuvre pour empêcher ce genre de situations intolérables de se répéter". Malgré ses qualités visuelles et d’écriture indéniables, la série de Misha Green avait déjà été au cœur d’une controverse l’année dernière après que le personnage de Yahima, décrit comme une indigène intersexe, a été brutalement assassiné dans l’épisode 4.

En France, la première saison de Lovecraft Country est disponible en intégralité sur OCS à la demande.

À voir aussi sur biiinge :