AccueilNews

À Hong Kong, Nicole Kidman échappe à la quarantaine (et ça ne passe pas du tout)

Publié le

par Delphine Rivet

© Prime Video

L’actrice australienne aurait été exemptée, alors que la région a instauré des règles strictes aux voyageur·se·s étranger·ère·s.

Le 12 août dernier, le jet privé de Nicole Kidman, en provenance d’Australie, atterrissait à Hong Kong. L’actrice, actuellement à l’affiche de Nine Perfect Strangers, y tourne actuellement la série Expats, une adaptation du roman The Expatriates de Janice Y. K. Lee pour Amazon. Compte tenu de la situation sanitaire, la région a mis en place des règles strictes à l’attention des voyageur·se·s venu·e·s de l’étranger, dont une période de quarantaine pouvant aller jusqu’à 21 jours. Parmi les pays considérés "à risque", on compte la France, les États-Unis ou encore la Grande-Bretagne. Dans le cas de l’Australie, le pays étant classé dans les risques "moyens", les mesures mises en place récemment exigent une quarantaine de 7 jours au lieu de 21.

Pourtant, deux jours à peine après son arrivée sur le sol hongkongais, Nicole Kidman a été vue en train de faire du shopping, ne respectant donc pas l’isolement réglementaire. Face au tollé suscité par cette révélation, les autorités locales ont tenu à éclaircir un point : c’est bien le Bureau du commerce et du développement économique qui a exempté l’actrice et son équipe de tournage, puisque leur venue intervient dans le cadre "d’un travail professionnel spécifique". Une déclaration qui n’a pas vraiment apaisé les tensions.

Sur Twitter, ainsi que sur Weibo, le réseau social chinois, les témoignages de personnes se plaignant de ne pas avoir vu leurs proches depuis des mois à cause des restrictions vont bon train. Certaines, habitant dans des pays dits "à risque", pour qui la vaccination et un isolement de trois semaines sont obligatoires pour entrer à Hong Kong, dénoncent la politique "deux poids deux mesures" et les passe-droits accordés à Nicole Kidman et son équipe.

À voir aussi sur biiinge :