AccueilNews

Jake Gyllenhaal sera un écrivain mythomane dans sa première série

Publié le

par Louise Leboyer

© Wildlife

La série suivra l'histoire vraie de l'écrivain en vogue Daniel Mallory, dont les mensonges avaient été révélés dans le New Yorker.

L’affaire avait fait grand bruit aux États-Unis lorsqu’elle était sortie dans les journaux. Le 4 février 2019, Ian Parker signait un article dans le New Yorker au sujet d’un écrivain notoire. "A Suspense Novelist’s Trail of Deceptions" révèle les nombreux mensonges sur le passé de Daniel Mallory, connu sous le pseudonyme A. J. Finn. Plus d’un an après l’article choc, Deadline annonce que Janicza Bravo, autrice et réalisatrice de Gregory Go Boom et Zola, adaptera l’histoire dans une série, avec Jake Gyllenhaal dans le rôle-titre.

Le premier roman de Daniel Mallory, A Woman in the Window, sorti en 2018, avait été classé dans la liste des best-sellers du New York Times. Joe Wright en a même réalisé l’adaptation cinématographique avec Amy Adams, Gary Oldman et Julianne Moore (prévue pour cette année, mais repoussée à cause de la pandémie). Grâce à ce thriller psychologique, l’auteur avait su se faire un nom. Pourtant, l’année dernière, Ian Parker a fait des révélations inattendues sur les nombreux mensonges façonnant la vie de l’auteur.

Parmi eux, un doctorat de l’université d’Oxford inexistant, le combat contre une tumeur au cerveau imaginaire ou le décès de sa mère des suites d’un cancer et de son frère par suicide, les deux membres de sa famille étant toujours en vie. Un ensemble de mensonges que l’auteur avait tenté de justifier, à tort, par son trouble bipolaire de type II. Une existence complexe, donc, qui a inspiré Janicza Bravo pour un prochain projet.

L’identité du mâle blanc

La réalisatrice entend bien traiter tous les aspects de l’affaire et chercher comment une telle manipulation a pu avoir lieu. "Notre protagoniste est blanc, masculin et pathologique. Il y a un vide en lui et il le comble en dupant les gens. C’est un escroc. La série examine l’identité blanche et la façon dont nous, en tant que public, participons à faire de la place à ce comportement", a-t-elle expliqué.

Janicza Bravo entend bien analyser la psychologie du personnage et ce que dit cet évènement de notre société. Une profondeur qui sera, à n’en pas douter, permise par l’interprétation de Jake Gyllenhaal, avec lequel elle collabore pour la première fois.

Pour sa série, la réalisatrice sera également coproductrice exécutive et coécrira le pilote avec le scénariste Brian Savelson (Little America). Annapurna (Her, Queens) et Nine Stories (Wildlife), la société de Jake Gyllenhaal et Riva Marker, seront à la production. L’équipe n’a évidemment pas encore précisé de date de sortie pour le projet.

À voir aussi sur biiinge :