AccueilNews

Jessica Chastain rejoint Oscar Isaac pour la série Scènes de la vie conjugale sur HBO

Publié le

par Marion Olité

©A24

Une nouvelle adaptation du classique d'Ingmar Bergman.

Voilà un couple comme seul Hollywood sait les sublimer : après la défection de Michelle Williams (qui devait initialement jouer dans cette série limitée), Jessica Chastain va être à nouveau jouer aux côtés d'Oscar Isaac, dont la cote de popularité a explosé depuis son rôle dans la dernière trilogie Star Wars, entamée en 2015. Les deux acteurs s’étaient déjà donné la réplique en 2014, dans le thriller A Most Violent Year, réalisé par J. C. Chandor. Ils vont à nouveau incarner les rôles de mari et femme dans la tourmente avec Scène de la vie conjugale, une nouvelle adaptation du classique écrit et réalisé par Ingmar Bergman, qui sera diffusée sur HBO. Un gage de qualité tant la chaîne câblée américaine a fait des mini-séries de prestige l'une de ses armes fatales. 

Peu s’en souviennent, mais Scenes from a Marriage (son titre anglais) était à la base une mini-série composée de six épisodes et diffusée en 1973 à la télévision suédoise. Comme son titre l’indique, elle raconte la vie de Marianne (Liv Ullmann) et Johann (Erland Josephson), un couple marié, monogame et hétérosexuel. Cela passe par l’amour, parfois la haine, l’ennui, les infidélités, les disputes… et le divorce en ligne de mire. Le tout sur une durée de vingt ans. Une version en long-métrage, condensée, sortit en 1974 pour l'international, et fut récompensée d’un Golden Globe l’année suivante.

C’est Hagai Levi, à qui l’on doit la série The Affair – déjà une autopsie saisissante du couple hétéro – qui va réaliser et écrire cette nouvelle adaptation de Scène de la vie conjugale. Elle reprendra les mêmes thématiques, en les transposant sur un couple américain, à notre époque, incarné donc par Jessica Chastain et Oscar Isaac. Amis de longue date, les deux acteurs se sont connus sur les bancs de la Juilliard School, célèbre conservatoire des arts du spectacle aux États-Unis. 

À voir aussi sur biiinge :