AccueilNews

Kendrick Sampson d'Insecure a été agressé par la police lors d'une manif à Los Angeles

Publié le

par Marion Olité

©Jeff Kravitz/FilmMagic pour HBO

#BlackLivesMatter

La mort de George Floyd, citoyen afro-américain étouffé par Derek Chauvin, un policier blanc, lors d’une interpellation d’une extrême brutalité le 25 mai dernier à Minneapolis, a soulevé une vague de colère face à l’injustice et relancé le mouvement Black Lives Matter.

Des manifestations ont lieu chaque jour depuis une semaine dans les grandes villes des États-Unis, jusqu’à la Maison-Blanche, où les Américain·e·s et Afro-Américain·e·s s’unissent pour dénoncer les violences policières à caractère raciste, brandissant des slogans comme le tragiquement célèbre "I can’t breathe", les derniers mots prononcés par George Floyd avant de mourir.

Face à la multiplication des manifestations et à certains débordements, la police américaine dégaine les armes et fait preuve d’une violence qui cible en particulier les personnes noires sorties dans les rues crier leur rage face au racisme institutionnalisé. Des preuves ont, une fois de plus, été données par l’acteur Kendrick Sampson, à l’affiche de la saison 4 d’Insecure, une série qui raconte justement les vies de plusieurs personnages afro-américains trentenaires à Los Angeles.

C’est dans cette même ville que l’interprète de Nathan dans la série, également passé par des séries comme How to Get Away with Murder, Vampire Diaries ou Supernatural, est sorti protester samedi dernier. Hasard des reportages, il a été filmé par CNN, alors qu’il se trouvait en première ligne face aux policiers. On le voit en direct, se prendre des coups de bâtons.

Sur son compte Instagram, où il a posté quelques vidéos des manifestations, il précise également qu’il a été frappé à sept reprises par des flash-balls sur le corps, prenant en photo l’étendue de ses blessures. Il souligne également que les forces de l’ordre ne s’en prennent pas ainsi aux protestant·e·s blanc·he·s. Issa Rae, la showrunneuse et star d’Insecure, a apporté son soutien à l’acteur militant dans une story, tout comme une autre membre de la série, Yvonne Orji (Molly).

Voir cette publication sur Instagram

Before you swipe - If you’re squeamish - warning - these are SOME my wounds up close. The most obvious are from rubber bullets. They look gross but I was blessed to be shot directly from close range and not have much worse, ive posted some in my stories. These things HURT and are DANGEROUS. The dude was aiming for folks HEADS. Rubber bullets have killed folks and can cause permanent damage, brain damage, concussions etc. Swipe further to see some of the officers. I can see some of their names but their badge numbers were on the back of their helmets. Purposeful. ONE OF them removed his name. Others obscured theirs. I need the names and badge numbers. DM them and any other proof to @alwaysbewright Let’s do this. And together let’s end this legacy of slave catching and #DefundPolice #DefendBlackLife (check out @mvmnt4blklives nationwide campaign for US )

Une publication partagée par Kendrick Sampson (@kendrick38) le

À voir aussi sur biiinge :