AccueilNews

Le roi Arthur de Kaamelott bientôt face aux juges, et vous pourrez assister à son procès

Publié le

par Delphine Rivet

© SND Films

L’association qui organise ces faux procès a déjà acquitté Voldemort, Dark Vador et Napoléon…

Voilà de quoi mettre à l’épreuve les nerfs des fans de Kaamelott. Arthur Pendragon est-il coupable d’avoir fait passer sa personne avant les intérêts de son peuple ? Après avoir fui son royaume et s’être fait passer pour mort, avait-il le droit de reprendre Excalibur et les rênes du pouvoir ? Tant de questions auxquelles l’élu des dieux devra répondre, ou plutôt ses avocat·e·s, lors d’un procès sans précédent qui se tiendra le 9 décembre prochain, au Grand Rex, à Paris. Et la bonne nouvelle, c’est que vous pourrez y assister !

C’est à la Fédération francophone de débat que l’on doit cette brillante initiative. Depuis 2013, l’association organise, comme son nom l’indique, des débats et autres concours d’éloquence un peu partout en France. Régulièrement, elle propose aussi des procès grandeur nature de personnages historiques ou fictifs. Jésus, Booba, Voldemort, Napoléon ou encore Dark Vador ont déjà été appelés à la barre. Et, fun fact, ce dernier a même été défendu par notre actuel ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti… et a été acquitté !

Le récent succès du premier volet du film Kaamelott au box-office a donc inspiré les membres de la fédération, qui ont décidé de passer au grill son héros, le roi Arthur. Les chefs d’accusation sont les suivants : délits et crimes à l’encontre des dieux de Bretagne, délits et crimes à l’encontre du peuple de Logres, et délits et crimes à l’encontre de la loi de Bretagne. Concrètement, Pendragon est accusé d’avoir commis un sacrilège en refusant la mission que les dieux lui avaient confiée, d’avoir mis en danger son peuple en l’abandonnant aux mains de Lancelot, et détourné la loi à son profit lors de l’échange d’épouses avec Karadoc.

Autour du président du tribunal siégeront trois à cinq membres spécialistes de l’univers médiéval et/ou de Kaamelott. L’accusation et la défense seront chacune représentées par un ou une avocat·e et un ou une étudiant·e. Les témoins à charge seront le père Blaise, Lancelot et dame Mevanwi, quand la partie adverse appellera à la barre Guenièvre, Léodagan et Venec. Les débats promettent donc d’être particulièrement tendus ! Si le nom des intervenant·e·s n’a pour l’instant pas été annoncé, il y a fort à parier que les délibérations seront animées. À l’issue de ce procès inédit, seules deux issues seront possibles : l’acquittement ou la condamnation du roi Arthur.

Pour plus d’informations sur le procès d’Arthur, rendez-vous sur la page Facebook de la Fédération francophone de débat.

À voir aussi sur biiinge :