©Fox

Lorenzo Brino, un des enfants Camden dans Sept à la maison, est mort

Triste nouvelle.

Décidément, les mauvaises nouvelles s’enchaînent. Lorenzo Brino, acteur connu pour son rôle dans le drama familial Sept à la maison, a trouvé la mort lundi 9 mars dans un tragique accident de voiture. Il était âgé de 21 ans.

Il conduisait une Toyota Camry vers 3 heures du matin à Yucaipa en Californie, quand il a perdu le contrôle de sa voiture. Le jeune homme est alors entré en collision avec un poteau électrique. Il a été déclaré mort sur les lieux, indique le communiqué de presse du Bureau du coroner, œuvrant au comté de San Bernardino.

Publicité

Lorenzo Brino a connu un succès précoce d’enfant star sur les plateaux de tournage : dès 1999, il incarne l’un des jumeaux, les derniers-nés du couple formé par Annie et Eric Camden (incarnés par Catherine Hicks et Stephen Collins), aux côtés de son frère dans la vie, Nikolas Brino. Arrivé en saison 3, il sera présent dans la série durant pas moins de 138 épisodes. Au début, ses passages à l’écran sont relayés par ses frères et sœurs, les deux garçons faisant partie d’une fratrie de quadruplés (dont une sœur). Puis il sera récurrent et membre du cast jusqu’en 2007, date à laquelle s’achève Sept à la maison. En France, la série conservatrice a été diffusée sur TF1 avec succès. Après cette expérience, Lorenzo Brino raccroche le métier d’acteur.

Notons que Sept à la maison s’est trouvée au cœur d’une terrible affaire : son acteur principal, Stephen Collins, qui incarne le bon père de famille, le révérend Camden, a reconnu en 2014 trois actes de pédophilie sur des jeunes filles, âgées de 11 à 14 ans.

Sa sœur, Mimi Brino, a publié un hommage poignant sur son compte Instagram :

Publicité

"À mon frère incroyable et fou. Tu es peut-être parti, mais c’est vrai quand on dit "parti, mais jamais oublié". Dire que tu as été une bénédiction est un euphémisme. Tu as apporté la lumière à tant de vies et tu as tant fait au cours de ta trop courte vie. J’ai eu le privilège de grandir à tes côtés pendant 21 folles années. Crois-moi quand je te dis que tu m’as parfois rendue folle, mais tu fais aussi partie de certains de mes souvenirs les plus chers. Je suis si heureuse de savoir que j’étais plus qu’aimée par toi et que j’aurais toujours un ange gardien à mes côtés.

Repose en paix Lorenzo, je t’aime maintenant et je t’aimerai toujours."

Par Marion Olité, publié le 16/03/2020