© FX / Kevin Mazur

Macaulay Culkin en dit plus sur son rôle dans la saison 10 d'American Horror Story

Le showrunner a trouvé un argument imparable pour attirer l'acteur dans ses filets.

On vous l’annonçait en février dernier, la saison 10 d’American Horror Story comptera dans ses rangs l’acteur Macaulay Culkin, révélé au grand public par le film Maman, j’ai raté l’avion, alors qu’il n’avait que 8 ans. Autre ambiance, donc, puisqu’il intègre la team très convoitée de Ryan Murphy et consorts. Pour le convaincre de faire partie de sa sulfureuse anthologie, le showrunner a eu un argument choc, comme il l’explique dans une interview accordée à E!News :

"Quand je caste quelqu’un, je ne le laisse pas lire le script. Je lui ai donc dit : 'OK, voici le pitch', je lui ai parlé du personnage et lui ai annoncé qu’il avait une scène de sexe ultra-érotique avec Kathy Bates, entre autres choses. Il a marqué une pause et m’a répondu : 'Je suis né pour ce rôle'. Il a signé sur-le-champ."

Publicité

Il n’en fallait pas davantage pour attirer Macaulay Culkin sur American Horror Story, bien que, comme le souligne Ryan Murphy, après avoir dit qu’il adorait le travail de l’acteur : "Il n’a pas bossé depuis un moment". Ce dernier rejoindra donc Kathy Bates, mais aussi des habitué·e·s de la maison (des horreurs) comme Leslie Grossman, Billie Lourd, Sarah Paulson, Evan Peters, Adina Porter, Lily Rabe, Angelica Ross ou encore Finn Wittrock.

Hélas, comme on vous le disait hier, l’avenir de cette saison 10 pourrait être compromis par le confinement. La pandémie ayant causé l’arrêt des productions, Ryan Murphy doit revoir ses plans concernant ces nouveaux épisodes, dont le tournage, prévu pour cet été, dépendait des conditions climatiques.

En France, la dernière saison d’American Horror Story, intitulée 1984, est diffusée sur Canal+ Séries. Les huit premières saisons sont, quant à elles, disponibles en streaming sur Netflix.

Publicité

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini biiinge, c’est par ici !

Par Delphine Rivet, publié le 07/05/2020