AccueilNews

La série culte Madame est servie a une suite dans les fourneaux

Publié le

par Delphine Rivet

© ABC

Et bonne nouvelle, Tony Danza et Alyssa Milano reprendront leurs rôles légendaires de Tony Micelli et sa fille Samantha.

On ne l’attendait pas, mais on la regardera sans doute sans déplaisir. Deadline vient d’annoncer qu’une suite de Madame est servie, sitcom culte diffusée sur ABC de 1984 à 1992 et créée par le maître du genre Norman Lear, était en développement ! Tony Danza et Alyssa Milano, qui interprétaient le duo père/fille Tony et Samantha Micelli à l’écran, reprendront leurs rôles respectifs et sont associés au projet en tant que producteur et productrice exécutif·ve·s.

Déjà très en avance sur son époque, Who’s the Boss, en version originale, renversait les stéréotypes de genre en faisant débarquer dans la vie d’Angela, une femme d’affaires divorcée campée par la formidable Judith Light, l’homme à tout faire Tony, un ancien joueur de base-ball qui élève seul sa fille Samantha. Autour ce duo de choc, gravitaient d’autres personnages hauts en couleur comme la mère d’Angela, Mona, une quinquagénaire flamboyante qui aurait bien croqué un morceau de ce bel italien. Le 23 février 2019, Katherine Helmond, l’actrice qui l’incarnait, nous quittait.

À ce stade, Judith Light et Danny Pintauro, qui jouait le fils d’Angela, Jonathan, ne sont pas impliqués dans cette suite de Madame est servie. Mais Deadline précise que les deux soutiennent l’initiative et que la production cherche un moyen de les inclure dans cette nouvelle mouture. On pourrait sans mal imaginer qu’Angela revienne le temps d’un épisode. Depuis Transparent, qui l’a remise sous les feux des projecteurs, Judith Light est en effet très demandée. On peut actuellement la voir dans la série The Politician sur Netflix et elle sera prochainement à l’affiche de Shadows in the Vineyard aux côtés de Noah Wyle.

Aucune chaîne n’est pour l’instant rattachée à ce projet de sequel, mais à l’heure des reboots et suites à tout va et vu le succès des séries "nostalgiques" sur les plateformes, il se pourrait bien qu’elle trouve rapidement preneur.

À voir aussi sur biiinge :