AccueilNews

Neil Gaiman défend les choix de casting pour The Sandman

Publié le

par Delphine Rivet

© Vertigo

L’auteur remet à leur place celles et ceux qui critiquent la présence d’une personne non-binaire et d’un acteur noir au casting.

Tandis que le tournage de l’adaptation en série de The Sandman pour Netflix bat son plein, le casting nous est révélé au compte-gouttes. Aux manettes de cette version télé, on retrouve bien évidemment l’auteur des comics Neil Gaiman, mais aussi David S. Goyer et Allan Heinberg. Pour incarner les personnages de la Mort et du Désir (Death et Desire en version originale), la production a jeté son dévolu sur Kirby Howell-Baptiste (aka Simone dans The Good Place) et Mason Alexander Park. Un choix qui n’a, hélas, pas plu à certain·e·s fans. La cause de leur courroux ? La première est une femme noire, l’autre une personne non-binaire.

Dans les comics dont la série s’inspire, la Mort est décrite comme un être ayant la peau blanche. Mais, précision qui a son importance, il ne s’agit pas d’une autre façon de dire "caucasienne", mais bien littéralement "blanche", comme un spectre. Quant à Désir, il semble que ces quelques fans soient perturbé·e·s que l’un ou l’autre genre ne lui soit pas assigné. Pourtant, les comics établissent bien la non-binarité de ce personnage. Quoi de plus normal, donc, que cet être immortel soit incarné par une personne également non-binaire ?

Des critiques d’autant plus absurdes qu’elles concernent les protagonistes d’un univers fantastique incarnant des concepts, les Éternels. Ils et elles sont sept au total : Destin, Mort, Rêve, Destruction, Désir, Désespoir et Délire. Alors, lorsque certain·e·s ont déversé leur colère sur Twitter en s’en prenant directement à l’auteur des comics, Neil Gaiman a remis les points sur les i et leur a rappelé qui était le patron :

"Je me préoccupe de l’œuvre. J’ai passé 30 ans à lutter efficacement contre de mauvaises adaptations au cinéma de The Sandman. Je n’ai strictement rien à foutre des personnes qui ne comprennent pas/n’ont pas lu Sandman et qui pleurnichent à propos du fait que Désir soit non-binaire ou que Mort n’est pas assez blanche. Regardez la série, faites-vous votre avis."

À voir aussi sur biiinge :