AccueilNews

Nina Dobrev est de retour avec la série Woman 99

Publié le

par Marion Olité

©TheCW

La star de Vampire Diaries revient dans un drame sur la santé mentale.

Depuis qu’elle a dit adieu à Elena en 2017 avec la fin de Vampire Diaries, Nina Dobrev s’est retrouvée, comme nombre de ses anciens complices (on pense à toi, Ian Somerhalder), dans la délicate phase post-succès d’une série ado. Un genre qui a tendance à enfermer ses acteur·rice·s dans une case dont il est difficile de sortir. Demandez donc à James Van Der Beek (Dawson), Sarah Michelle Gellar (Buffy) ou Blake Lively (Gossip Girl) où ils en sont.

Apparue en second rôle dans quelques films oubliables (Run This Town, Lucky Day), Nina Dobrev avait retrouvé le haut de l’affiche dans la sitcom Fam, diffusée sur CBS, mais annulée au bout d’une petite saison. Elle était donc en recherche d’un nouveau projet et c’est chose faite avec l’adaptation sérielle du roman Woman 99, écrit par Greer Macallister en 2019. Ce thriller historique suit la quête d’une jeune femme pour libérer sa sœur d’un asile psychiatrique tristement célèbre. Elle y laissera peut-être sa santé mentale… et sa vie.

On ne sait pas encore si Nina Dobrev incarnera le rôle principal ou celui de la sœur internée, mais elle est en tout cas très impliquée dans ce projet en tant que productrice exécutive, aux côtés de Bruna Papandrea, Steve Hutensky et Casey Haver de la société Made Up Stories (qui a dans ses cartons de prestigieuses séries à venir, comme The Undoing ou Nine Perfect Strangers, avec Nicole Kidman). Le projet n’a, en revanche, pas encore de scénariste et de diffuseur attachés.

"C’est tellement important de raconter des histoires de femmes écrites par et pour des femmes. Malheureusement, l’histoire continue de se répéter et Woman 99 explore les thèmes de la maladie mentale, de l’inégalité sociale et de l’injustice, qui font que ce récit de mise en garde semble terriblement pertinent, même des siècles après que l’histoire a eu lieu", a commenté l’actrice.

Cette adaptation sérielle se fait avec la bénédiction de son autrice, Greer Macallister, qui a expliqué avoir été "soufflée par l’enthousiasme de Nina Dobrev" et convaincue par l’approche 100 % féminine de la boîte de production Made Up Stories. L’actrice tient peut-être, avec ce rôle sérieux et dramatique, son sésame pour la reconnaissance.

À voir aussi sur biiinge :