Ⓒ 20th Century Fox

On en sait plus sur le deuxième film potentiel des Simpson

Ce ne sera pas une suite, mais plutôt une nouvelle histoire.

Avec le rachat de la 20th Century Fox par Disney, Les Simpson ont entamé une nouvelle ère sous l’égide de la firme de Mickey. Même si les fans ont peur que le géant américain impose un peu trop sa patte family friendly à la série animée parodique, il pourrait aussi lui donner une nouvelle impulsion. C’est notamment le cas avec le développement potentiel d’un deuxième film, teasé par Matt Groening en personne lors de la dernière Comic-Con de San Diego. Mais contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, Disney capitaliserait davantage sur une intrigue inédite plutôt qu’une suite directe.

Al Jean, le showrunner des Simpson, est revenu sur les détails de ce long-métrage dans les colonnes de Slash Film. Ainsi, on apprend que le projet en est encore à ses premiers balbutiements et qu’il est encore loin de sortir sur nos écrans :

Publicité

"Je répondrais par l’affirmative, un deuxième film est en développement, mais il en est encore aux premières étapes. On aimerait vraiment en faire un pour Disney, mais ça ne risque pas d’arriver d’ici la semaine voire l’année prochaine.

Au cours de la D23, Matt Groening a dit : 'Je pense que ça va se faire' et je suis d’accord avec lui sur ce point. Je suis sûr qu’il verra le jour. Mais on le fera seulement si on trouve la bonne idée. On n’a pas besoin de faire des contenus supplémentaires des 'Simpson' juste pour l’argent. On le fera si l’histoire est géniale et qu’on a envie de la raconter."

Au cours de cette interview, Al Green a également confirmé que le projet s’orientait clairement vers un film standalone plutôt qu’une suite du premier, sorti en 2007. Et sans mauvaise surprise, les fans français pourront redécouvrir les 30 premières saisons des Simpson sur Disney+, et ce dès son lancement le 24 mars prochain. Espérons que nous aurons droit au format d’image traditionnel (le 4:3) plutôt qu’à celui reformaté par la plateforme de streaming (le 16:9), qui avait agacé bon nombre de spectateurs américains l’année dernière.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 26/02/2020