AccueilNews

Sex and the City : une suite sans Samantha est envisagée chez HBO Max

Publié le

par Marion Olité

©HBOFilms

La série culte de Darren Star n'a peut-être pas dit son dernier mot.

Le 6 juin 1998 débarquaient sur HBO quatre copines à la langue bien pendue. Adaptée du roman éponyme de Candace Bushnell par le showrunner Darren Star, la dramédie mettait en scène les vies pro et perso pleines de rebondissements de Carrie Bradshaw (Sarah Jessica Parker), journaliste lifestyle (qui serait à n’en pas douter une influenceuse Insta si la série se déroulait en 2020) ; Miranda Hobbes (Cynthia Nixon), une avocate workaholic ; Charlotte York (Kristin Davis), une galeriste d’art contemporain et maman en devenir ; et Samantha Jones (Kim Cattrall), une businesswoman qui travaille dans les relations presse et multiplie avec confiance les expériences sexuelles. Les quatre amies inséparables passaient leur temps à sillonner New York à la recherche de nouveaux cafés et bars pour sortir, se racontant en particulier leurs mésaventures amoureuses et sexuelles les plus palpitantes.

Instantané d’une certaine vision fantasmée mais séduisante des femmes urbaines et indépendantes à la fin des années 1990 et début 2000 dans les pays occidentaux, Sex & City a connu pas moins de six saisons et 94 épisodes. Cette ode à l’amitié féminine, à la sexualité libérée et à l’amour de la fashion a ses défauts flagrants, rétrospectivement (des personnages blancs et bourges, des relations abusives, une apologie de la société de consommation, etc.). Mais la série a aussi lancé une véritable révolution et une libération de la parole des femmes. Elle parlait frontalement de plaisir féminin comme aucune autre auparavant. Et pour ne rien gâcher, le show se montrait drôle et incisif, en particulier à travers le personnage provoc de Samantha, la plus âgée de la bande mais dans un sens la plus moderne. Cet héritage a été quelque peu dilué dans deux films, Sex and the City (2008) et Sex and the City 2 (2010), trop lisses et bling-bling.

On pensait les quatre copines définitivement tranquilles, mais en cette période de revival et reboots à tous crins, une franchise capitaliste comme Sex & the city, qui brosse les grandes marques de mode dans le sens du poil, ne pouvait pas rester endormie très longtemps. Des rumeurs d’un troisième film allaient bon train : ce serait finalement une série limitée qui pourrait voir le jour du côté de la plateforme HBO Max, mais sans le personnage de Samantha Jones !

Précisons que c’est Kim Cattrall, son interprète, qui refuse de reprendre son rôle. "J’ai la chance d’avoir le choix. […] Je pense que ça ne ferait aucun bien de me forcer à quelque chose que je ne veux pas faire. Et j’ai un grand appétit pour les histoires que l’on n’a pas encore entendues." a-t-elle expliqué lors de son passage dans le podcast Women’s Prize for Fiction Podcast. En 2017 déjà, elle suggérait à l’équipe créative de Sex & the City de recaster son rôle par une actrice racisée. "C’est un rôle génial. Je l’ai joué après la ligne d’arrivée et même plus, et je l’ai adoré. Et une autre actrice devrait le jouer. Peut-être qu’ils pourraient en faire une Samantha Jones afro-américaine ou hispanique."

Il semble que Darren Star ait plutôt opté pour la suppression pure et simple de ce personnage, trop culte pour être recasté. La potentielle saison 7 pourrait donc voir Carrie, Charlotte et Miranda, désormais cinquantenaires, dans de nouvelles aventures. Si trop peu de fictions mettent en scène les existences de femmes quinquagénaires, on doute tout de même de l’intérêt de proposer une suite à cette série culte sans son personnage le plus fun et moderne.

À voir aussi sur biiinge :