AccueilNews

Pourquoi les élèves de Sex Education portent des uniformes dans la saison 3

Publié le

par Ana Corderot

© Netflix

Le lycée Moordale High s’offre une nouvelle directrice et un dress code particulier.

Il y a quelques jours, on apprenait avec joie que nos lycéen·ne·s préféré·e·s feraient leur retour en fanfare le 17 septembre prochain sur Netflix. Sur les premières images inédites de la saison 3 partagées par la plateforme, on découvrait, étonné·e·s, que ces dernier·ère·s étaient vêtu·e·s d’uniformes gris aux liserets rouges et non plus habillé·e·s de manière décontractée comme on avait l’habitude de les voir.

Loin d’être anodin, ce changement de costumes coïncide avec l’arrivée de nouvelles recrues au sein du lycée Moordale High. En effet, à en croire les propos de nos ami·e·s de Screen Rant, il semblerait que cette évolution esthétique soit attribuée, en partie, à la nouvelle directrice Hope Haddon, interprétée par l’excellente Jemima Kirke (Girls).

En saison 3, elle débarque pour remplacer le directeur Michael Groff (Alistair Petrie), contraint de prendre congé en finale de la saison 2, afin d’asseoir l’autorité de Moordale et de ramener le lycée à un "pilier d’excellence", chose que Groff n’avait pas su honorer.

© Netflix

Outre cette intention de donner une image prestigieuse au lycée, ce nouveau dress code pourrait également refléter la volonté des réalisateur·rice·s de renforcer l’identité des personnages de la série. En faisant porter un uniforme aux étudiant·e·s, on les dépouille de leur personnalité vestimentaire et cela pourrait faire ressortir de façon exacerbée leurs caractères respectifs. À l’instar des étudiant·e·s de Las Encinas dans Elite, cette contrainte esthétique les obligera à se démarquer par un autre biais.

C’est notamment ce que l’on remarque sur l’une des photos inédites de cette saison 3 représentant Hope et le personnage de Vivienne face à face. Dans cette image, on note le souhait des créateur·rice·s de Sex Education de symboliser l’écart entre la nouvelle directrice et ses élèves, ne serait-ce que par ce jeu de couleurs : un orange pétant contre un gris terne et austère.

© Netflix

Une image qui cache néanmoins un message sur le trait de caractère de Hope Haddon. Cette dernière paraît à première vue stricte et intransigeante, mais cache au fond d’elle une ado rebelle et aventureuse. C’est d’ailleurs ce que Kirke explique sur son compte Instagram à travers un communiqué où elle déclare : "Pour ceux qui disent qu’elle a un bâton dans le cul, laissez-moi vous le dire, Hope Haddon était PLUTÔT l’enfant sauvage à son époque."

Les saisons 1 et 2 de Sex Education sont à retrouver sur Netflix. 

À voir aussi sur biiinge :