AccueilNews

La showrunneuse Krista Vernoff explique pourquoi elle a quitté Charmed

Publié le

par Marion Olité

© The WB

Aux commandes de Grey’s Anatomy, la showrunneuse est revenue sur l’époque où elle était scénariste sur Charmed.

Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais les fans dévoués de Grey’s Anatomy, oui. Krista Vernoff est un lieutenant loyal du Shondaland depuis le début des années 2000. Alors qu’elle attend avec une certaine appréhension l’issue du bras de fer entre Ellen Pompeo et le studio ABC (pour renégocier son contrat), qui décidera du futur du hit médical dont la saison 17 est actuellement diffusée aux États-Unis, la showrunneuse – également en charge du spin-off Station 19 – a eu droit à un long portrait dans The Hollywood Reporter.

L’occasion pour elle de revenir sur sa toute première création, Rebel, portée par Katey Sagal et dont le lancement est prévu ce 8 avril sur ABC, mais aussi sur son passé dans l’industrie télévisuelle. Et l’un de ses premiers jobs en tant que productrice et scénariste a été sur une série bien connue des fans de la trilogie du samedi soir sur M6 : Charmed. Elle y a officié entre 2000 et 2004. Avant de quitter le show à la fin de la saison 5, alors qu’on lui proposait un pont d’or pour rester. Elle s’explique :

"J’ai signé parce que 'Charmed' était une série girl power. Et à peu près à mi-chemin, il y a un épisode où Alyssa Milano est habillée avec des sous-vêtements de sirène, ce qui a donné lieu à un énorme pic d’audience masculine. Et ensuite, à chaque épisode, la question de la chaîne était : 'Comment faire pour que les filles soient nues cette semaine ?'"

© The CW

Alors que la saison 6 se profile, et que la chaîne lui propose une augmentation subtantielle, Krista Vernoff, qui subit la perte de son père au même moment, décide d’écouter sa conscience et de claquer la porte de Charmed.  

"Ils me jetaient de l’argent à la figure, et les chiffres d’audience augmentaient, et il y avait toute cette pression. Et tout ce que je me disais, c’est : 'Je suis en train de créer quelque chose qui est devenu mauvais pour le monde, et j’ai eu assez de négativité comme ça dans ma vie.'" 

Après la parution de son interview, et la publication d’un article de TVLine centré sur ce sujet, la showrunneuse a clarifié ses propos sur Twitter. 

"Je tiens à préciser ici, pour les fans de 'Charmed' et aussi pour mes collègues de 'Charmed' que j’aime et admire, que je ne pense pas que la série était mauvaise pour le monde. Je pense que les notes d’objectivation étaient mauvaises pour le monde – et étaient démoralisantes pour moi. Tout mon amour à 'Charmed'." 

Holly Marie Combs, l’interprète de Piper Halliwell, lui a alors répondu : "Tu avais le pouvoir de changer ça. Et heureusement, tu l’as encore aujourd’hui. #Rebel"

On sait que le tournage de Charmed, comme nombre de séries de l’époque (dont Buffy), ne s’est pas toujours déroulé dans la joie et la sororité malgré la thématique féministe de ces shows. Il est par exemple de notoriété publique qu’Alyssa Milano et Rose McGowan (cette dernière raconte son expérience solitaire du tournage dans son livre autobiographique, Debout, paru en 2018) ne s’entendent pas du tout, même si les deux actrices ont joué un rôle majeur dans le mouvement #MeToo, la première popularisant le hashtag #MeToo, la deuxième révélant être une des victimes du prédateur sexuel Harvey Weinstein. 

À voir aussi sur biiinge :