AccueilNews

Pourquoi les sous-titres de Squid Game sont pointés du doigt

Publié le

par Nina Iseni

©Netflix

Les modifications sont tellement importantes que le sens de l’histoire en est drastiquement changé.

Traduttore, traditore : traduire, c’est trahir. Tel est le motto de bon nombre de traducteur·rice·s tant il est parfois impossible de retranscrire certains passages en conservant le sens d’origine. Il semblerait cependant que les traducteur·rice·s anglais·es de la déjà cultissime série Squid Game aient pris cette expression bien trop au pied de la lettre.

En effet, le sous-titrage anglais de la série coréenne a tellement été bâclé que le sens a drastiquement changé, rapporte la BBC. Ce fiasco linguistique a d’abord été remarqué par une internaute du nom de Youngmi Mayer. Youngmi parle anglais et coréen de façon courante. Après avoir regardé la série en version originale avec les sous-titres en anglais, elle a posté le tweet suivant.

Chargement du twitt...

"Je ne veux pas avoir l’air snob, mais je parle coréen de façon courante et j’ai regardé 'Squid Game' avec les sous-titres anglais et, si vous ne comprenez pas le coréen, vous n’avez pas vraiment regardé la même série. La traduction est si mauvaise. Les dialogues étaient si bien écrits et rien n’a été préservé."

Dans la foulée, Youngmi a réalisé une courte vidéo qu’elle a d’abord postée sur son compte TikTok dans laquelle elle explique plus en détail son raisonnement. L’internaute prend l’exemple du personnage de la géniale et complètement extravagante Han Mi-nyeo (interprétée par l’actrice Kim Joo-ryung).

Chargement du twitt...

Youngmi explique d’abord que le personnage de Han Mi-nyeo est issu d’une classe sociale inférieure et que, de fait, elle jure beaucoup. Dans les sous-titres anglais, toutes ses interventions ont été édulcorées. Elle donne des exemples concrets. Dans une scène où le personnage se retrouve face à un garde, elle lui dit en coréen "What are you looking at ?" ("Qu’est-ce que tu regardes ?"), qui a été traduit dans les sous-titres anglais par "Go away" ("Va-t’en").

Même si ces changements peuvent paraître anodins, elle donne un autre exemple encore plus révélateur de la perte de sens. Tandis que le personnage essaye désespérément de convaincre les autres joueur·se·s de s’associer à elle avant le jeu de billes, elle implore dans les sous-titres anglais "I’m not a genius but I can work it out" ("Je ne suis pas un génie mais je peux me débrouiller"). En vérité, elle dit "I"m very smart, I just never got the chance to study" ("Je suis très intelligente, je n’ai juste jamais eu l’occasion d’étudier").

Youngmi souligne l’importance de la réplique d’origine en expliquant que le fait d’être trop pauvre pour pouvoir se payer des études est une problématique très répandue en Corée. La réplique originale expose donc la raison de la participation de la jeune femme au jeu. Le fait de modifier la phrase d’origine engendre alors une grande perte de sens concernant l’histoire du personnage.

En dessous de la vidéo de Youngmi, les commentaires n’ont pas tardé à abonder. Beaucoup d’internautes avaient également remarqué ces modifications. "Merci pour cette vidéo […], ça m’agace quand les traductions ne sont pas exactes car le contexte autour des personnages ainsi que les dialogues sont réellement négligés", réagit une utilisatrice. "Salut ! Je suis moi-même traductrice et j’ai traduit plusieurs séries pour Netflix. […] Crois-moi quand je dis ça : je comprends ta souffrance", confie une autre internaute.

Il est important de préciser cependant que ce problème a été soulevé sur les sous-titres pour les personnes sourdes ou malentendantes. Certains internautes expliquent par ailleurs que ce genre de sous-titrage est parfois limité tant il est nécessaire de coordonner les sous-titres avec le mouvement des lèvres des acteur·rice·s. Néanmoins, cette traduction reste quand même décevante pour les personnes ayant besoin de ces "closed captions".

Contacté par plusieurs rédactions, Netflix n’a pour l’instant pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire. 

À voir aussi sur biiinge :