AccueilNews

Stephen Amell présente ses excuses après avoir été éjecté d’un avion

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ The CW

L’ex-Green Arrow avait bu quelques verres de trop.

De super-héros à super-vilain, il n’y a qu’un pas. En juin dernier, Stephen Amell, l’interprète d’Oliver Queen dans Arrow et actuellement à l’affiche de Heels sur Starz, avait fait les gros titres aux États-Unis. Lors du départ d’un vol depuis Austin, au Texas, l’acteur avait été surpris en pleine dispute avec sa femme, Cassandra Jean Amell. Le ton a fini par monter entre les deux, si bien que la sécurité de l’appareil avait dû l’éjecter pour le calmer, au risque de lui passer les menottes. Par ailleurs, les témoins avaient remarqué que la star d’Arrow semblait éméchée.

Stephen Amell a profité de son passage dans le podcast Inside of You de son ami Michael Rosenbaum, alias Lex Luthor dans Smallville, pour s’expliquer et présenter ses excuses. Il confirme avoir consommé trop d’alcool ce jour-là et que son épouse n’y est pour rien, et explique qu’il a accepté docilement de quitter l’avion pour éviter de finir au poste :

"Je voulais avoir l’occasion d’en parler parce que c’est une histoire finalement très simple : j’avais bu beaucoup trop de verres ce jour-là, surtout dans un espace public. Et j’ai tenté de prendre un avion. J’avais besoin d’en parler pour rendre justice à ma femme, car j’étais énervé à propos de quelque chose qui n’a rien à voir avec Cass et on a fini par se disputer. J’étais fâché et il fallait que ça sorte, alors que ma femme ne cessait de me répéter de me taire car ils allaient finir par m’éjecter de l’avion.

Évidemment, elle n’y est pour rien, je commençais juste à devenir bruyant. Je devais probablement lâcher quelques f-words. Je ne suis pas là pour me chercher des excuses car tout est de ma faute et j’ai vraiment honte de ce qu’il s’est passé. J’ai fini par me taire mais dix minutes plus tard, un steward est revenu et m’a demandé de sortir de l’avion. J’avais clairement rendu mal à l’aise les personnes à bord."

Stephen Amell ne se souvient plus des raisons qui l’ont poussé à entrer dans une colère noire au moment des faits. Reste que sa réputation de good guy, digne des justiciers salvateurs comme le Green Arrow, en a pris un coup. L’acteur a toutefois conscience que s’il avait fini au poste de police, son emportement aurait pu faire beaucoup de mal à sa carrière. 

À voir aussi sur biiinge :