AccueilNews

Suite au succès de The Crown, Netflix va investir 1 milliard de dollars en Angleterre

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

Le géant américain double la mise côté productions anglaises.

Si depuis quelques années, Netflix produit des films, le nerf de la guerre pour la plateforme reste les séries. Et à ce game-là, les Anglais sont très forts. Contrairement à la France, qui possède un héritage lié au cinéma, le Royaume-Uni détient un savoir-faire indéniable en matière de production sérielle, ce qui a permis à Netflix de sortir pas mal de très gros hits. Cercle vertueux oblige, la firme est encline à investir davantage dans ce qui marche.

Les succès planétaires de productions anglaises comme The Crown, The Witcher ou encore Sex Education l’ont donc convaincue d’allonger pas moins d’un milliard de dollars sur la table pour les prochains investissements chez sa Majesté. C’est énorme, et c’est le double comparé à cette année, où Netflix avait investi 500 millions.

Un·e porte-parole chez Netflix a confié à Deadline : "The Crown, Sex Education et The Witcher font partie des séries produites au Royaume-Uni cette année et sont regardées partout dans le monde. Ces séries témoignent de la richesse des talents présents dans ce pays. Nous continuerons à investir dans les meilleurs contenus tous genres confondus, et nous nous engageons à soutenir la production anglaise et ses talents créatifs pour les années à venir."

Netflix a créé des liens forts avec les boîtes de production indépendantes ou non en Angleterre, ainsi qu’avec les talents en direct. Elle a fait signer des deals d’exclusivité conséquents à Peter Morgan, le showrunner de The Crown, aka une des séries les plus chères de tous les temps, ainsi qu’à une autre de ses productrices, Suzanne Mackie. La firme US est aussi partenaire du prochain projet produit par le duo de Black Mirror, Charlie Brooker et Annabel Jones.

La belle histoire entre Netflix et le Royaume-Uni, qui rapporte gros, se poursuivra donc, sous le regard tout de même un peu inquiet des producteurs et diffuseurs locaux, qui voient régulièrement leurs talents se faire la malle chez Netflix.  

À voir aussi sur biiinge :