AccueilNews

Taryn Manning (Orange Is the New Black) soutient Trump dans un post Instagram illuminé

Publié le

par Delphine Rivet

© Netflix

L'actrice qui jouait Pennsatucky dans la série Netflix s'est exprimée dans un post confus en soutien à Donald Trump.

Tandis que des millions d’Américain·e·s sont dans la rue pour réclamer justice et scander "Black Lives Matter" après le meurtre, le 25 mai dernier, de George Floyd par des policiers de Minneapolis, Taryn Manning a appelé ses fans à davantage "soutenir Trump plutôt que d’essayer de le détruire". Ce long et confus message posté sur Instagram (et effacé depuis) par l’actrice d’Orange Is the New Black fait suite aux vives critiques soulevées par la répression violente encouragée par le président des États-Unis à l’encontre des manifestant·e·s. 

Taryn Manning y fait mention d’une séance photo orchestrée par la Maison-Blanche, représentant Trump tenant une bible devant une église, et pour laquelle les manifestant·e·s ont été chassé·e·s quelques minutes avant à coups de gaz lacrymogènes. L’ex-interprète de Pennsatucky part alors dans un monologue sans queue ni tête dans lequel elle réclame que ses fans apportent leur soutien à Trump, un homme "très gentil", avant d’affirmer qu’elle-même ne le soutient pas.

© Instagram @tarynmanning

Elle évoque ensuite, pêle-mêle, différentes théories du complot, toutes reliées au mouvement d’extrême droite QAnon qui affirme qu’il existe un "deep state" fomentant un putsch contre l’actuel occupant de la Maison-Blanche. Ses instigateurs seraient des libéraux du milieu politique mais aussi d’Hollywood ou de certains financiers comme le milliardaire philanthrope George Soros, cible préférée de l’alt-right, lesquels seraient à la tête d’un réseau secret de trafic sexuel d’enfants. L’actrice ponctue ses divagations d’émojis, hashtags et messages religieux et anti-médias, reprenant la sémantique favorite de Trump sur les fake news et selon laquelle les journalistes seraient les ennemis du peuple et de la vérité.

Après avoir finalement effacé son post, et pour répondre aux accusations de racisme à son encontre, Taryn Manning n’a ensuite rien trouvé de mieux à faire que de dégainer la carte "je ne suis pas raciste, j’ai une amie noire". Elle a en effet mis en ligne une photo d’elle, probablement âgée d’une dizaine d’années, entourée de deux fillettes noires avec la mention "Loin d’être raciste". Ce post aussi a, depuis, disparu de son compte. Elle a finalement rectifié le tir une nouvelle fois, et de façon bien plus intelligible et probablement concoctée par son agent·e ou attaché·e de presse, il y a quelques heures :

"Je tiens juste à m’excuser auprès de celles et ceux qui se sont senti·e·s blessé·e·s par mon dernier post. Mon message a été mal compris. Je comprends que la photo que j’ai choisie représentait mal ce que j’essayais de dire du fond de mon cœur. S’il vous plaît, comprenez que je ne suis pas raciste et je ne soutiens pas la brutalité policière. Mon cœur est véritablement brisé par les récents événements. Mon message principal n’a pas pour but de propager la haine. Il s’agissait, sincèrement, d’une volonté de se rassembler dans l’amour et l’entraide. Je suis humaine, je fais des erreurs et je voulais juste partager un message positif."

Ce n’est pas la première fois que Taryn Manning se répand en excuses après un post controversé sur Instagram. En juillet 2019, celle qui a partagé l’affiche durant 6 ans avec l’un des casts les plus diversifiés du petit écran, parlait, là encore de façon très confuse, des droits des animaux, du trafic d’êtres humains, de l’esclavage et du fait que sa vie avait été "volée par une personne criminelle mentalement malade". Elle poursuivait ensuite sa diatribe en accusant la série Orange Is the New Black de l’avoir "blessée" :

"Cette série m’a fait plus de mal que n’importe quoi d’autre dans ma vie et si c’est ce que je dois faire pour affirmer ce en quoi je crois, je le ferai. Je dois dénoncer ces choses avant qu’il ne m’arrive un truc. F**k la célébrité ! Cette série blesse des humains. Vous ne saurez jamais totalement la vérité mais beaucoup ont été blessé·e·s."

Avant de pouvoir comprendre le pourquoi du comment de cette histoire, le post a été supprimé. Peu de temps après, Taryn Manning a prétendu que son compte Instagram avait été piraté.

À voir aussi sur biiinge :