AccueilNews

Tristesse : la saison 3 de Love, Victor sera la dernière

Publié le

par Marion Olité

Le spin-off réussi de Love, Simon ne connaîtra pas de saison 4.

Tristesse : la saison 3 de Love, Victor sera la dernière

©Disney+

Voilà un renouvellement qui ressemble fortement à une annulation ou on ne s’y connaît pas ! Lors de sa présentation aux TCA* mardi, la plateforme Hulu a renouvelé son teen drama Love, Victor pour une troisième saison, tout en lui infligeant le coup de grâce. Cette troisième livraison, qui sera composée de huit petits épisodes (deux de moins que lors des deux premières saisons) et toujours showrunnée par Isaac Aptaker, Elizabeth Berger et Brian Tanen, sera la dernière. Le diffuseur a dévoilé sa date de diffusion, prévue pour le 15 juin prochain. Il faudra donc ajouter ce spin-off du film Love, Simon, qui avait trouvé un ton propre et développé des personnages attachants à la longue liste des séries auxquelles nous allons devoir dire adieu en 2022. La tristesse est réelle.

Lancée en 2020, Love, Victor prend place dans la même ville que celle du film, Creekwood, et suit un nouveau personnage, Victor Salazar (Michael Cimino), qui va passer par la même découverte sur son orientation sexuelle que Simon. Après une première saison centrée sur l’exploration et la réalisation de son homosexualité, la deuxième mettait en scène son coming out et sa première histoire avec un autre jeune homme, Benji (George Sear). Parallèlement, le lycéen devait faire face à un changement de paradigme autant dans les couloirs de son établissement scolaire que dans sa famille. Sa mère Isabel (Ana Ortiz), d’origine colombienne-américaine et élevée dans un catholicisme aux relents homophobes, avait particulièrement du mal à digérer cette nouvelle.

On suivait également les aventures d’une poignée de ses proches, de son BFF Felix (Anthony Turpel) et ses difficultés à gérer sa mère atteinte d’une maladie mentale à son ex Mia (Rachel Hilson), en passant par un nouveau venu Rahim (Anthony Keyvan), qui ne laissait pas Victor indifférent. La saison se terminait justement sur un cliffhanger : le cœur de notre héros balançait entre ce nouveau crush et son petit ami Benji, ouvertement gay depuis un moment et peu patient face aux premiers pas de Victor dans ce domaine.

Tout le monde a droit à une grande histoire d’amour

©Disney+

Nul doute que la troisième saison nous apportera des réponses quant à ce triangle amoureux. Ces prochains épisodes seront aussi probablement l’occasion de revoir Simon (Nick Robinson) avec lequel Victor continuait à correspondre même si en saison 2, il lui expliquait ne plus avoir besoin de ses conseils et avoir pris confiance en lui. La boucle sera bouclée : Victor est devenu un role model à son tour pour les jeunes gens queers de Creekwood. Et on l’espère, pour tous les fans derrière leur écran qui font face à des questionnements similaires et ne sont pas forcément aidés, surtout quand ils ou elles habitent dans de petites villes et/ou vivent dans des familles très croyantes.

Love, Victor a vraiment marqué un pas en avant dans la représentation queer, non seulement en proposant un personnage principal LGBTQ+, ce qui reste rare en 2022 de manière générale et dans un teen drama en particulier, mais également en se focalisant sur un protagoniste racisé, mettant en scène des défis propres aux personnes concernées par cette intersectionnalité. Le tout dans une série doudou et bienveillante au possible, qui prône, comme le film, le mantra intemporel : "Everyone deserves a great love story."

* Television Critics Association : deux fois par an, les diffuseurs américains présentent aux médias leur programmation séries pour les mois à venir.

À voir aussi sur biiinge :