Ⓒ Raymond Boyd/Getty Images

Une série documentaire sur l’assassinat de Tupac va voir le jour

Allen Hughes, le réalisateur de The Defiant Ones, est en charge du projet.

Le 13 septembre 1996, Tupac Amaru Shakur était assassiné dans la voiture de Suge Knight lors d’un drive-by shooting, à Las Vegas. Malgré de nombreuses enquêtes menées par la police de Los Angeles, l’identité du meurtrier n’a jamais été découverte. Diverses théories et opinions dénoncent régulièrement son rival The Notorious B.I.G., le gang des Crips ou encore une conspiration du FBI. Une fois n’est pas coutume, le réalisateur Allen Hughes proposera un nouvel angle d’attaque pour découvrir la vérité, à travers une série documentaire consacrée au rappeur de Manhattan.

Allen Hughes est connu pour avoir mis en scène la mini-série The Defiant Ones, qui revenait sur le parcours des fondateurs de Beats Electronics, Dr. Dre et le producteur Jimmy Iovine. Pour le docusérie sur Tupac, il aura un accès exceptionnel à toutes les propriétés intimes de l’artiste, dont des morceaux, paroles, poèmes et écrits inédits. Ainsi, le projet est vendu comme "la première enquête complète et décisive avec l’accord de la famille de Tupac Shakur", selon Variety. La série documentaire n’a pas encore de nom mais sera produite par Lasse Järvi (The Defiant Ones) et Charles D. King (Mudbound).

Publicité

Allen Hughes a une histoire personnelle et conflictuelle avec Tupac. Les deux hommes se sont rencontrés au début des années 1990, alors que le réalisateur en herbe et son frère Albert avaient été recrutés pour tourner le clip de "Brenda’s Got A Baby", le premier hit du rappeur, sorti sur l’album, 2Pacalypse Now. Plus tard, Allen Hughes avait engagé Tupac comme acteur pour son premier film, Menace to Society. L’artiste devait y donner la réplique à Samuel L. Jackson et Jada Pinkett Smith.

Ⓒ New Line Cinema

Malheureusement, les deux hommes ont eu de nombreux différends au sujet de la psyché du personnage que Tupac devait incarner – au point que le rappeur et le réalisateur en sont venus aux mains. Le emcee a finalement été viré du film, tandis qu’Allen Hughes a porté plainte et envoyé Tupac en prison pendant deux semaines, en 1994.

Publicité

Dans une récente interview donnée à JOE TV, le metteur en scène a toutefois expliqué que son assaillant s’était excusé peu avant sa mort et qu’il avait fait la paix avec cette histoire grâce à The Defiant Ones.

On ne sait pas encore quand ni où sera diffusée la série documentaire. En attendant, on ne peut que vous conseiller l’anthologie Unsolved (disponible sur Netflix chez nous), dont la première saison revient sur les meurtres de Tupac Shakur et Biggie Smalls, avec une narration solide et très bien documentée.

Par Adrien Delage, publié le 22/05/2019