© CBS

Le cast confiné d'Une nounou d'enfer recrée le pilote de la série via Zoom

Une petite parenthèse enchantée et nostalgique qui est la bienvenue.

On a peu d’occasions de se réjouir de ce confinement, mais heureusement, certaines initiatives redonnent du baume au cœur. Fran Drescher, cocréatrice et star de la légendaire Une nounou d’enfer, a réuni tous ses petits camarades pour rejouer, grâce à Zoom, le pilote de la série.

Publicité

Outre le producteur exécutif et cocréateur, Peter Marc Jacobson, qui fait office de narrateur et de la compositrice Ann Hampton Callaway, à qui l’on doit le générique culte, tout le monde a répondu à l’appel : Fran Drescher (qui reprend son rôle de Fran Fine), Charles Shaughnessy (Maxwell Sheffield), Lauren Lane (C. C. Babcock), Daniel Davis (Niles), Nicholle Tom (Maggie), Benjamin Salisbury (Brighton), Madeline Zima (Grace), Renée Taylor (Sylvia Fine), Rachel Chagall (Val), Jonathan Penner (Danny), DeeDee Rescher (Dotty) et Alex Sternin (Eddie).

Dans ce pilote, on découvre la pétillante Fran Fine, vendeuse de robes de mariée, qui vient de se faire virer du cœur et de la boutique de son fiancé et patron, Danny. Dépitée, elle se résout à faire du porte à porte pour offrir ses services de maquilleuse. Alors qu’elle se présente à la porte d’une maison cossue de Manhattan, elle fait la connaissance du maître des lieux, un veuf sexy et british du nom de Maxwell Sheffield.

Ce producteur de comédie musicale est en quête d’une nounou pour ses trois enfants et sur un malentendu, engage Fran Fine. Durant des années, ces deux-là vont évidemment se tourner autour sans relâche, dans le plus drôle des "will they, won’t they". Plus de vingt ans après la diffusion du dernier épisode d’Une nounou d’enfer, on entend encore résonner le rire de Fran Fine et on se marre toujours en repensant à la délicieuse rivalité entre C. C. et Niles.

Publicité

Les six saisons d’Une nounou d’enfer sont disponibles en VO sous-titrée sur Prime Video.

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini Biiinge, c’est par ici !

Par Delphine Rivet, publié le 10/04/2020