AccueilNews

Vanessa Morgan pourrait enfiler la cape de Batwoman

Publié le

par Adrien Delage

Ⓒ The CW

Vanessa Morgan, l'interprète de Toni Topaz dans Riverdale, pourrait remplacer Ruby Rose dans le rôle de Batwoman.

En mai dernier, Ruby Rose a raccroché la cape de Batwoman au vestiaire. Un départ soudain et inexpliqué après le renouvellement de la série pour une saison 2 par la CW. Pour remédier à cette brusque décision, la chaîne a finalement décidé de créer un nouveau personnage, c'est-à-dire de remplacer Kate Kane, la cousine de Bruce Wayne, par une héroïne inédite. Et selon des sources de The Cinema Spot, la CW envisagerait l’actrice Vanessa Morgan pour reprendre le flambeau et protéger la Gotham City de l’Arrowverse.

L’interprète de Toni Topaz dans Riverdale a récemment pris la parole suite au mouvement Black Lives Matter. Elle a notamment dénoncé les inégalités salariales entre elle et ses collègues blancs sur le teen drama, alors que son rôle a pris de l’ampleur depuis quelques saisons. Si l’on en croit les rumeurs, Vanessa Morgan aurait été conviée à une audition par la CW pour devenir Ryan Wilder, la nouvelle Batwoman. En cas de réussite, son recrutement pourrait impacter son rôle dans Riverdale, puisqu’il lui serait alors quasi impossible de jongler entre les deux tournages.

En revanche, Caroline Dries, la showrunneuse de Batwoman, n’a aucune intention de tuer Kate Kane. À l’inverse, la scénariste promet que sa disparition sera au cœur des mystères de la saison 2, afin de ne pas participer au trope nocif du "Bury your gays", qui consiste à sacrifier en premier des personnages LGBTQ+ sur le petit écran.

"Comme vous tous, j’adore Kate Kane. C’est même la raison pour laquelle je voulais faire cette série. Nous ne l’effacerons jamais. En fait, sa disparition sera l’un des mystères de la saison 2, expliquait Carolines Dries à Pink News."

Pour le moment, ni Vanessa Morgan, ni la CW n’ont donné suite à ses rumeurs, alors que les tournages de Riverdale et Batwoman sont toujours suspendus suite à la pandémie mondiale de Covid-19.

À voir aussi sur biiinge :