AccueilNews

Vidéo : Courteney Cox recrée la danse de la dinde dans Friends pour Thanksgiving

Publié le

par Marion Olité

©NBC

Un cadeau de fin de semaine bienvenu !

Que serait Thanksgiving* sans cette scène culte de Friends que nous connaissons tous et toutes ? Elle se déroulait dans l’épisode "The One with All the Thanksgivings" (S5E08), diffusé en 1998 aux États-Unis (oui, ça ne nous rajeunit pas !). La sitcom culte s’est toujours fait un plaisir de mettre en scène cette fête importante dans la culture américaine, qui a lieu chaque année le quatrième jeudi de novembre.

Mais dans cet épisode, elle s’était surpassée, enchaînant les morceaux de bravoure. On y croise un Joey qui s’est coincé la tête dans une dinde, des flash-back savoureux dans les années 1980 qui révèlent que Monica a accidentellement coupé l’orteil de Chandler, le clou de l’épisode étant le premier "Je t’aime" prononcé par Chandler à une Monica se retrouvant elle aussi avec la tête dans la dinde. Du grand n’importe quoi, dans la tendresse et la bonne humeur ! Un mood dont on a bien besoin en cette fin d’année, qu’on espère être le bout du tunnel dans le combat contre le coronavirus, qui a déferlé dans le monde en 2020.

Histoire de nous redonner définitivement la patate en cette fin de semaine, Courteney Cox, l’inoubliable interprète de Monica Geller, a donné de sa personne en recréant quelques secondes de la scène où elle danse avec sa dinde sur la tête ! Alors oui, ce n’est pas bien de jouer avec la nourriture, mais on vous met au défi de ne pas rire ou sourire à la fin de cette vidéo, qu’elle a postée sur son compte Instagram et qui cumule déjà près de 2 millions de vues en 17 heures.

Si vous êtes en panne d’idées séries feel-good pour ce week-end, on vous prescrit fissa un petit rewatching des épisodes de Thanksgiving (il y en a dix en tout, un par saison) de la comédie culte signée Marta Kauffman et David Crane. En France, elle est encore disponible en intégralité sur Netflix.

*Une fête religieuse à l’origine de laquelle on remercie Dieu pour ses bienfaits, et où l’on célèbre l’entente entre les peuples (ce qui a prêté à des critiques considérant le passé oppresseur des Européens), en particulier les Américains et les Amérindiens.

À voir aussi sur biiinge :