AccueilNews

Vidéo : une étudiante revisite le trailer de You pour trouver son alternance

Publié le

par Louise Leboyer

©Netflix

Quand Joe Goldberg aide à attirer l'attention des recruteurs.

Depuis quelques temps, de nouvelles manières de rechercher emploi, stage ou alternance, fleurissent sur internet et deviennent parfois virales. Cette fois, c’est une future étudiante en Master Direction artistique à Sup de Pub qui a repris à sa sauce un trailer de la série You pour trouver une alternance.

Au son du fameux "toudoum" de Netflix, on comprend rapidement que Sirine Mira Djafri va tenter de teaser sa candidature. Les fans reconnaîtront rapidement la voix de Penn Badgley a.k.a Joe Goldberg, narrateur et personnage principal de la série You, une série très populaire sur la plateforme. Le passage, visant à l’origine à décrire le personnage de Beck lorsqu’il la rencontre, semble parfaitement coller au profil de Sirine. Traque organisée de ses propres réseaux sociaux et démonstration de ses compétences graphiques, le trailer se conclut par l’annonce d’une disponibilité dès septembre.

"C’est compliqué, et pas que pour moi"

Un jour, Sirine en a eu assez que ses candidatures restent sans réponse ou (au mieux) de recevoir des réponses négatives. "Après maintes et maintes candidatures avec CV classique et lettre de motivation j’en ai conclu qu’il fallait que je me démarque parce que ça ne suffisait pas," confie-t-elle. Pour attirer l’œil sur sa candidature, et se lancer un défi, elle a imaginé une bande-annonce inspirée de la série You

Une série que l’étudiante apprécie et qui collait bien à ce qu’elle voulait montrer. "Pourquoi ne pas combiner quelque chose d’original avec quelque chose que tout le monde connaît ?" Une recette qui semble avoir payé puisqu’en quelques heures, sa vidéo avait déjà été retweetée plusieurs milliers de fois. 

Loin d’être seule dans cette situation, Sirine a conscience que la crise sanitaire liée au coronavirus ne facilite pas la tâche aux étudiants en recherche d’alternance. Si la jeune femme comprend la fragilité économique de certaines entreprises à la suite du COVID-19, elle réalise que beaucoup d’étudiants font face au même constat. 

Bien qu’elle n’ait pas (encore) trouvé son alternance, Sirine se satisfait d’avoir suscité l’intérêt d’inconnu·e·s sur les réseaux sociaux, qui apprécient son travail et l’encouragent. Et on espère que les recruteurs sauront en faire de même. 

À voir aussi sur biiinge :