Pourquoi Vince Gilligan ne voulait pas de Lalo Salamanca dans Better Call Saul

Il a bien fait de changer d'avis !

Alors que l’excellente saison 5 de Better Call Saul vient de s’achever, son cocréateur Vince Gilligan fait le tour des médias américains pour revenir sur les derniers événements du passionnant spin-off de Breaking Bad. Surprise, au détour d’une interview accordée à Rolling Stone, le showrunner explique qu’il n’était pas chaud du tout pour introduire le personnage de Lalo Salamanca dans l’univers de Jimmy McGill. Son cocréateur, Peter Gould, a dû batailler ferme pour lui faire entendre raison.

"Je suis gêné de l’admettre maintenant, mais pendant les saisons 1 ou 2, quand j’étais plus actif dans la production du show, Peter n’arrêtait pas de dire : 'Il faut qu’on réponde à la question de savoir qui est Lalo' et j’ai fini par dire : 'Je ne sais pas si nous devons répondre à chaque question [posée par Breaking Bad, ndlr]'. Mec, j’avais tort. Si Peter n’avait pas poussé, nous n’aurions pas eu Tony Dalton. Nous n’aurions pas ce personnage incroyable. Donc, certaines choses que j’ai trouvé les plus frustrantes à gérer, où j’ai dit : 'Ah, qu’ils aillent au diable. Qui s’en soucie ?', sont devenues les meilleurs apports à la série."

Publicité

On admire la modestie de Vince Gilligan : tous les showrunners ne sont pas aussi prompts à admettre qu’ils avaient tort à un moment ou à un autre concernant la direction que leur série devait prendre ! Pour en revenir à Lalo Salamanca, ce membre de la famille de gangsters mexicains qu’on ne présente plus est mentionné pour la première fois par Saul Goodman dans Breaking Bad. Ce dernier a été kidnappé par Walt et Jesse et emmené dans le désert. Paniqué et pensant que sa dernière heure est arrivée, l’avocat véreux hurle qu’il n’est responsable de rien et a cette réplique : "Ce n’était pas moi, c’était Ignacio ! Est-ce que c’est Lalo qui vous envoie ?" Il ajoute aussi qu’il est un "amigo del cartel".

Dans Better Call Saul, on apprend donc qu’Ignacio fait référence à Ignacio Varga, aka Nacho, un jeune mafieux pris entre deux feux. Homme de main des Salamanca et espion pour Gus Fring, il ne rêve que d’une chose : se sortir de ce pétrin, avec son père indemne. Ce qui n’est pas gagné, au vu du final de la saison 5 ! Les scénaristes ont donc choisi d’introduire également Lalo Salamanca dans BCS.

Publicité

Interprété par le génial Tony Dalton, il apparaît pour la première fois dans l’épisode "Coushatta" (S4E8). C’est dans cette saison 5 qu’il rencontre finalement Saul Goodman, précisément dans l’épisode 3. L’avocat sera par la suite traumatisé par une course dans le désert, qu’il effectue pour le criminel et qui tourne à la fusillade générale. On comprend mieux pourquoi, dans Breaking Bad, une nouvelle fois confronté à une menace de mort en plein désert, Saul demande à Walt et Jesse si c’est Lalo qui les envoie.

Dans BCS aussi, on comprend le fameux "je suis un ami du cartel" : c’est ce que lui dit Lalo, quand Saul accepte d’effectuer sa course dans le désert. Sauf qu’il finira par mentir à son dangereux client sur les circonstances de son épreuve dans le désert (la fusillade, l’aide de Mike) et ce dernier se montre extrêmement menaçant quand il comprend que Saul ne lui dit pas tout.

L’exercice doit être assez fascinant, quand on y réfléchit : au moment d’écrire cette scène dans BB, les scénaristes n’avaient pas imaginé le background de Lalo et Ignacio, qui ne sont que des mafieux mentionnés par Saul, mais avec la concrétisation du spin-off Better Call Saul, la team créative a dû se refaire plusieurs binge-watching de la série culte de Gilligan et Gould pour tricoter a posteriori des fils narratifs rattachant les deux séries ensemble. Les amateurs de clin d’œil méta en auront pour leur compte.

Publicité

Breaking Bad et Better Call Saul sont disponibles sur Netflix.

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini Biiinge, c’est par ici !

Par Marion Olité, publié le 22/04/2020