AccueilNews

You : Penn Badgley réagit aux accusations de harcèlement sexuel contre Chris D’Elia

Publié le

par Marion Olité

©Netflix

Les deux hommes ont partagé l'affiche de la série You.

Le 18 juin dernier, plusieurs personnes ont témoigné sur Twitter mais aussi dans différents médias (The Daily Beast et Los Angeles Time) du comportement inapproprié de Chris D’Elia, célèbre comédien de stand-up Outre-Atlantique, apparu également dans des rôles secondaires sur le petit et le grand écran, notamment dans la saison 2 de You. Plusieurs femmes ont expliqué qu’il les a harcelées sur les réseaux sociaux, sollicitant des nudes, proposant des rencontres dans des hôtels, initiant des conversations, parfois avec des mineures, qui passaient instantanément du flirt à des sollicitations d’ordre sexuel. Le média LA Times rapporte notamment que dans un des cas décrits, il aurait invité deux fans dans sa chambre d’hôtel, et aurait exposé son pénis dans le but d’avoir des relations sexuelles avec elles.

On connaît le sexisme qui règne dans le monde du stand-up, où des célébrités comme Louis C.K. ont été accusées de harcèlement sexuel. Mais le plus dérangeant peut-être dans cette affaire, c’est que Chris D’Elia a incarné quelques mois plus tôt, dans trois épisodes la saison 2 de You (diffusée en décembre 2019 sur Netflix), un personnage qui fait écho à ces accusations. Il incarnait Henderson, un humoriste célèbre vivant à Los Angeles, en apparence super cool et défenseur des jeunes femmes, qui en fait les droguait et les violait chez lui. Le personnage d’Ellie Alves (Jenna Ortega) s’en sortait de justesse, aidée par Joe (Penn Badgley), qui finissait par le tuer. 

L’acteur qui incarne l’antihéros de You a pris la parole, comme le rapporte Entertainment Weekly, lors de l’enregistrement du podcast du Los Angeles Times dédié aux séries et baptisé "Can’t Stop Watching", qui sortira lundi prochain. Il explique notamment que l’une des premières choses qu’a faite la production de You après avoir eu connaissance des multiples allégations contre Chris D’Elia, c’est de contacter l’actrice Jenna Ortega, âgée de 16 ans au moment du tournage et avec laquelle l’acteur a partagé plusieurs scènes, pour "être sûr qu’elle s’était sentie en sécurité", en d’autres termes, qu’elle n’avait pas été harcelée ou agressée par le comédien. "On est rassurés de ce côté-là", assure-t-il.

©Netflix

Penn Badgley poursuit au sujet de ces accusations : "Cela m’a profondément touché. Cela m’a beaucoup troublé. Je ne connais pas Chris. Je sais que, s’il y a quelque chose que nous devons faire à notre époque, c’est de croire les femmes."

La masculinité toxique et l’abus de jeunes femmes sont deux sujets au cœur de la très controversée You, qui raconte son histoire du point de vue d’un stalkeur et manipulateur misogyne, qui justifie ses actions en voix off de façon à toujours passer pour le héros de son récit. Si la showrunneuse Sera Gamble a expliqué maintes fois que pour elle, il s’agit justement d’ausculter la toxicité de ce genre de personnage, trop souvent romantisé dans la pop culture, l’écriture du show prête assez à confusion pour que Joe Goldberg soit devenu une sorte de sex-symbol auprès de nombreuses adolescentes. Penn Badgley a plus d’une fois pris la parole pour expliquer à quel point son personnage le rendait malade, mais cela ne suffit pas. Cette affaire, dans laquelle la réalité se confond avec la fiction, l’a plus que jamais interrogé sur le bien-fondé de l’existence d’une telle série : 

"L’idée qu’une série comme la nôtre serait indirectement, sans le vouloir, un refuge pour des personnes abusives est inquiétante. C’est très perturbant. Est-ce qu’une série comme la nôtre contribue à créer cette culture ? Eh bien, je sais qu’au moins notre série… réfléchit à ces sujets d’une façon à les démanteler et à les déconstruire. J’espère au moins que You ne sert pas à maintenir ce genre de comportements et ces systèmes qui doivent disparaître, n’est-ce pas ?" 

Quant à Chris D’Elia, il a nié ces allégations dans un communiqué, dont voici une traduction : 

"Je sais que j’ai dit et fait des choses qui ont pu offenser des gens au cours de ma carrière, mais je n’ai jamais sciemment poursuivi une femme mineure. Toutes mes relations ont été à la fois légales et consenties et je n’ai jamais rencontré ou échangé de photos inappropriées avec les personnes qui ont tweeté à mon sujet. Cela étant dit, je suis vraiment désolé. J’étais un gars stupide qui s’est ABSOLUMENT laissé entraîner par son style de vie. C’est MA faute. J’y réfléchis depuis un certain temps et je promets de continuer à faire mieux."

À voir aussi sur biiinge :