AccueilNews

Zendaya répond aux associations qui accusent Euphoria de glorifier l'addiction aux drogues

Publié le

par Adrien Delage

L'interprète de Rue explique que la série n'a pas vocation à être "un conte moralisateur".

Zendaya répond aux associations qui accusent Euphoria de glorifier l'addiction aux drogues

© HBO

Même si Euphoria récolte des audiences excellentes et des critiques dithyrambiques la plupart du temps, elle est aussi dans l'œil de détracteurs très remontés. Certaines associations comme D.A.R.E. aux États-Unis, qui luttent contre la prise de drogue et les comportements violents, lui reprochent notamment de glorifier l'addiction et d'en minimiser les risques. Plus précisément, la série de Sam Levinson dépeindrait de façon "malencontreuse et erronée" la prise de drogues chez des adolescents, entraînant des situations "d'addiction, de sexe, de violence voire de comportements autodestructeurs" chez ses spectateurs et spectatrices. D.A.R.E. reproche également à HBO de faire la promotion d'une œuvre jugée "révolutionnaire" qui a une mauvaise influence sur sa jeune audience.

Forcément, les fans et les membres d'Euphoria sont montés au créneau face à ces critiques généralisatrices. Au cours d'une interview avec Entertainment Weekly, Zendaya, qui incarne Rue à l'écran mais est aussi productrice exécutive dans les coulisses, a ainsi répondu aux accusations en précisant que la série se devait de représenter la prise de drogue, afin de mieux refléter la réalité du monde contemporain :

"Notre série n'a pas vocation à être un conte moralisateur, qui impose aux gens une façon d'être ou de vivre. Avec Euphoria, on a toujours voulu et essayé d'aider les gens à se sentir moins seuls dans leur souffrance et leur expérience. Et aussi pour leur faire comprendre qu'ils ne sont pas les seuls à affronter ce genre de situations.

Nous ne comptons pas laisser indéfiniment Rue dans cette situation. C'est très important pour nous de montrer qu'il y a une lumière au bout du tunnel, qu'il y a de la beauté dans ce personnage. Et même si elle n'est pas capable de le comprendre par elle-même, cela viendra."

Les réactions de méfiance voire de rejet à l'égard d'Euphoria ont d'ailleurs dépassé les frontières américaines. En France récemment, la série a fait le sujet d'une enquête après la mort d'une jeune fille, qui aurait fait une overdose après avoir consommé des médicaments afin d'imiter le comportement de ses personnages préférés. Dans tous les cas, Sam Levinson, Zendaya et le reste du cast auront leur droit de réponse dans le futur, puisque HBO a officiellement renouvelé Euphoria pour une troisième saison.

En France, la saison 2 d'Euphoria est diffusée en US+24 sur OCS à la demande.

À voir aussi sur biiinge :