AccueilPop culture

Les 10 animaux les plus mims des séries

Publié le

par Biiinge

© NBC/HBO

Un classement 100 % feel good pour animal lovers !

Aujourd’hui sur Konbini, nous avons choisi de parler des êtres vivants qui partagent la même planète que nous et sont parfois des compagnons de qualité : les animaux. Pour la Journée mondiale des animaux, Konbini(che) n’a d’yeux et d’oreilles que pour eux.

Salem dans Sabrina, l’apprentie sorcière et Les Nouvelles Aventures de Sabrina

On dit que les chats ont neuf vies. En tout cas, Salem appartient à une catégorie très fermée – la sienne – où le personnage est apparu dans deux séries différentes ! Le chat espiègle effectue en effet ses premiers ronronnements cyniques dans la sitcom culte des années 1990, portée par Melissa Joan Hart pendant sept saisons (1996-2003). En réalité, dans cette comédie, il est un sorcier condamné à vivre un siècle dans le corps d’un chat pour avoir tenté de conquérir le monde.

L’irrésistible marionnette animée (quatre vrais chats ont également été utilisés dans la série) devient un "vrai chat" dans une réinvention du personnage de Sabrina, cette fois incarnée chez Netflix par Kiernan Shipka dans la série Les Nouvelles Aventures de Sabrina (les deux shows sont des adaptations des BD d’Archie Comics). Dans cette version gothique à l’humour noir, Salem ne parle pas, mais peut se faire comprendre de Sabrina par télépathie. Le familier de la sorcière possède quelques pouvoirs (comme une vitesse accélérée ou la métamorphose) qu’il utilise pour protéger la jeune femme. On avait envie de tirer notre chapeau à Salem, qui a probablement contribué à redorer l’image des chats noirs, souvent les plus abandonnés par leurs maîtres et les moins choisis dans les refuges par superstition. On vous aime, les chats noirs ! (M.O.) 

Ghost dans Game of Thrones

Ghost, ou Fantôme dans la version française, est l’un des six loups géants recueillis par les Stark au début de Game of Thrones. Comme il est le plus chétif de la portée, il revient au bâtard Jon Snow, qui accepte de l’adopter et de le dresser. Et le futur roi du Nord a bien fait d’en prendre grand soin : à plusieurs reprises, Ghost viendra sauver son maître, notamment contre les Marcheurs blancs et leur armée de morts-vivants. Il est également resté aux côtés de Jon après sa mort temporaire, démontrant son amour et sa fidélité envers son papa adoptif.

Ghost tient son nom de son pelage blanc irrésistible. Parmi ses frères et sœurs, seuls lui et Nymeria survivent à la fin de la série. Le loup géant choisira d’ailleurs de suivre son maître au-delà du Mur, accompagnant Tormund et les sauvageons dans les Contrées de l’éternel hiver. Si les loups ont disparu de Game of Thrones au fil des saisons, ils ont un rôle bien plus important dans les romans de George R. R. Martin, si bien que plusieurs fans pensent que tous les Stark sont en réalité doués du don des Wargs, et donc capables de s’immiscer dans la conscience de leur animal à la manière de Bran et Summer. (A.D.) 

Vince dans Lost

Vince n’est pas un chien comme les autres. D’abord, c’est le seul animal survivant du vol Oceanic 815, qui se crashe sur l’île de Jacob avec Jack et les autres disparus. Ensuite, c’est un labrador retriever qui a connu plusieurs maîtres et est resté fidèle à chacun : Brian et Susan Porter, Michael et son fils Walt, Shannon, avant de finalement terminer ses jours aux côtés de Rose et Bernard. Sur l’île, Vince a la fâcheuse habitude de s’enfuir pour croiser la Fumée noire lorsqu’elle prend l’apparence de Christian Shephard et Locke. C’est un chien curieux et intelligent, qui déterre régulièrement des mystères de l’île et a même voyagé dans le temps.

Même si Vince n’est pas un candidat de Jacob, il reste l’un des personnages emblématiques de Lost. C’est lui qui ouvre et ferme la série aux côtés de Jack et qui explore l’île de fond en comble, d’où l’origine de son nom latin, Vincentius, qui donnera le verbe conquérir. Pour l’anecdote, le chien de Walt a été incarné par deux labradors différents, dont une femelle, respectivement Pono et Madison. Enfin, Damon Lindelof a confirmé dans plusieurs interviews que Vince est l’un des seuls survivants de Lost, au même titre que Walt, Hurley et Benjamin Linus. (A.D.) 

Marcel dans Friends

Impossible de ne pas mettre dans ce classement l’ancien compagnon de Ross, aussi chipie que mignon ! Le singe capucin est apparu dans la première saison de Friends, où on a pu assister à son amour pour la chanson "Le lion est mort ce soir" et découvrir son lien mi-chou, mi-cringe avec son maître. La bande a aussi tout donné pour le retrouver après une disparition dans l’épisode "The One Where the Monkey Gets Away". Mais finalement, Marcel étant un animal exotique qu’il est illégal de garder chez soi et ayant atteint sa maturité sexuelle, il devient de plus en plus incontrôlable et agressif. Ross le confie alors, à contrecœur, au zoo de San Diego. Au milieu de la saison 2, il aura la joie de retrouver brièvement Marcel, devenu entre-temps… une star de cinéma ! Les deux passent une dernière journée ensemble avant de se dire au revoir.

En coulisses, à l’occasion des retrouvailles des Friends, David Schwimmer est revenu sur cette collaboration, expliquant qu’elle s’était très mal passée : "J’ai détesté ce singe !" Il semble qu’il y ait eu du drama en coulisses, l’acteur ayant une dent contre l’entraîneur de Marcel, particulièrement "possessif", ce qui, selon lui, l’a empêché de créer un lien avec l’animal à l’époque. Mais selon l’entraîneur de l’animal en question, Mike Morris, c’est David Schwimmer qui était insupportable et "jaloux de ses costars". Comme quoi, dans cette histoire, ce n’est pas l’animal qui a été le plus dur à dompter ! (M.O.) 

Folly dans Sex Education

La saison 3 de Sex Education nous a apporté son lot de moments trop choupinous, et un nouvel animal totem en la personne de Folly, la chèvre ! C’est une chouchoute de la série, Aimee, qui débarque avec elle alors qu’elle vient de commencer une thérapie pour traiter son traumatisme lié à l’agression sexuelle qu’elle a subie en saison 2. Depuis l’agression, Aimee s’est éloignée de son petit ami, Steve, et cette chèvre est censée les rapprocher. Elle est décrite comme leur "animal d’engagement". Mais au final, le duo formé par Folly et Aimee est, à n’en pas douter, le plus adorable et le plus drôle de cette troisième saison. Et cette chèvre une star en devenir !

En coulisses, l’actrice Aimee Lou Wood a connu quelques frustrations avec Folly, qui semblait la snober ! Elle explique : "Elle faisait tout pour Lino [Facioli], qui joue Dex. Honnêtement, elle ne faisait que le câliner. Elle allait partout où il allait. Et puis moi, elle me regardait, et c’est comme si elle disait : 'Non. Pas du tout. Je ne le fais pas.' J’adore Folly. J’aimerais juste qu’elle m’aime plus. Je m’attendais à ce que ça devienne 'Folly et Aimee', mais elle était genre : 'Non'." (M.O.) 

Black dans L’Étalon noir

"La cloche a sonné. On va décoller…" Si vous êtes né·e·s avant les années 1990 et si, en plus, vous étiez fans de chevaux, il y a fort à parier que ce générique vous hante encore. Moment confession : l’autrice de ces lignes avait même des posters à l’effigie de la star de cette série canadienne. Car le véritable héros, c’était lui : Black, l’étalon, la fusée, l’indomptable quarter horse à la longue crinière ondulée et à la robe noire comme du pétrole. Une vraie gravure de mode, on vous dit !

Son interprète durant trois saisons, Docs Keepin Time, a eu une belle carrière au cinéma jusqu’à son dernier fait d’armes, dans le film de 2008, Appaloosa, où il partageait l’affiche avec Ed Harris et Viggo Mortensen. Excusez du peu ! (D.R.) 

Edison dans Atypical

Si Sam Gardner a une passion non dissimulée pour les pingouins, il est aussi très attaché à sa tortue domestique, Edison. Évidemment, elle tient son nom de Thomas Edison, un célèbre inventeur et scientifique américain à qui l’on doit notamment le Kinétographe et la lampe électrique. Mais au-delà de cette référence, Edison est surtout un ami réconfortant et un soutien émotionnel pour Sam. À noter que le jeune garçon avait précédemment été le maître d’une première tortue, Tesla, qui est décédée.

À la fin d’Atypical, Sam s’envole pour l’Antarctique aux côtés de son père et doit donc faire un choix crucial : qui veillera le mieux sur Edison ? Après avoir choisi Paige pour cette mission de la plus haute importance, Sam revient sur sa décision et confie finalement sa tortue à Zahid. Entre meilleurs amis, ils se comprennent. (A.D.) 

© Netflix

Lassie dans Lassie

Elle est une star comme Hollywood n’en fait plus. Littéralement, puisqu’elle est l’un des quatre chiens à avoir son étoile sur Hollywood Boulevard. Pour la génération de nos parents, elle était une héroïne courageuse, intelligente, qui aboyait pour alerter du danger ou, de façon presque inexplicable, entamait de véritables dialogues avec ses partenaires humains à l’écran.

"Que dis-tu, Lassie ? La petite Shirley est tombée dans un puits et n’a rien mangé ni bu depuis trois jours ?" Surréaliste. Il n’empêche que cette peluche sur pattes, de race colley, était l’égérie de tous les gamins durant la diffusion de la série, de 1954 à 1974 sur CBS. Et, not so fun fact, la chienne n’a été incarnée que par… des chiens, parce que les femelles perdent leur fourrure une fois par an. C’est vraiment moche, ce bodyshaming. (D.R.) 

Flipper dans Flipper, le dauphin

Voilà une autre star animale dont seuls les boomers et la Gen Z se souviennent ! Et on peut dire que Flipper est à la mer ce que Lassie est à la terre ! Dans la première série, diffusée entre 1964 et 1967 et créée par le duo Ricou Browning et Jack Cowden, le mammifère est un grand pote de la famille Ricks, dont le père gère le parc aquatique Coral Key en Floride, enfin… surtout du jeune fils, Bud, qui a réussi à l’apprivoiser. Entre deux galipettes pour amuser la galerie, Flipper sauve les nageur·se·s ou naufragé·e·s en difficulté. Scandale sexiste : si Flipper semble connoté masculin, en coulisses, c’est cinq dauphins femelles qui ont été utilisées pour les prises de vues !

Chouchou des Américain·e·s, Flipper reviendra squatter les écrans dans les années 1990, avec le reboot Les Nouvelles Aventures de Flipper le dauphin, qui ne durera pas moins de quatre saisons (1995-2000). Toujours aussi cool et courageux, ce bon vieux Flipper. Il ne serait pas l’heure d’un nouveau reboot, là, d’ailleurs ? (M.O.) 

À voir aussi sur biiinge :