7 comédies à découvrir pour garder le moral pendant le confinement

Calez-vous au fond de votre canap', on s'occupe du reste.

Si votre vie sociale en a pris un sacré coup avec le confinement, bienvenue dans le monde réconfortant et protégé des sériephiles, où un binge-watching en solo sous la couette vaut bien plus que tous les apéros avec les collègues après le boulot. Puisque notre communauté est surentraînée face à la situation, on a décidé de prodiguer un peu de notre sagesse à celles et ceux qui voudraient mieux vivre cette quarantaine. On vous a donc sélectionné sept comédies (toutes diffusées légalement en France !) à découvrir d’urgence, parce qu’il paraît que le rire est un très bon antidépresseur naturel !

#1 Si vous aimez The Office (et les vampires) : What We Do in the Shadows (Canal+ Séries)

Publicité

Si vous avez vu le film éponyme de Taika Waititi et Jemaine Clement, vous savez que c’est de la bonne ! Pour les autres, imaginez un croisement entre le mockumentary à la The Office et le comte Dracula. Comme le long-métrage avant elle, la série What We Do in the Shadows explore le quotidien, nocturne forcément, d’une colocation de 3 vampires. Nandor, Laszlo et Nadja vivent à Staten Island et tentent de régner sur leur quartier, à défaut de pouvoir dominer un plus grand territoire. Ces trois suceurs de sang aussi excentriques que losers sont servis par un "familier", Guillermo, un humain qui rêve de devenir une créature de la nuit et surtout, l’égal de son maître Laszlo.

What We Do in the Shadows est un vrai trésor d’humour qui repose à la fois sur les tropes familiers du mockumentary — faux documentaire filmé caméra à l’épaule, dont on ne voit jamais l’équipe technique, et avec des "confessions" face cam — et sur un ton tout à fait original dont elle seule (et son duo de créateurs) a le secret. Vous ne trouverez pas mieux, ni plus drôle, pour passer les heures durant ce confinement. Cette comédie est la meilleure alliée possible en cas de coup de mou (et tout le reste du temps aussi d’ailleurs). 

#2 Si vous aimez Les Simpson : Bob’s Burgers (MCM)

Publicité

Comme les Simpson, les Belcher sont une famille composée des deux parents et de trois enfants. Et comme eux, ils défient les années sans jamais changer. Bob’s Burgers, créée par Loren Bouchard, c’est l’histoire de Bob, cuistot dans son restaurant de burgers, de sa femme Linda, et de ses trois enfants turbulents Gene, Louise et Tina. Aux États-Unis, la série animée en est déjà à sa dixième saison sur FOX et malgré les années, sa qualité ne flanche pas ! À chaque épisode, une nouvelle aventure, de la plus farfelue à la plus ordinaire, et des guests qui s’en donnent à cœur joie comme Jenny Slate, Aziz Ansari, Megan Mullally, Nick Offerman, Zach Galifianakis ou encore Jordan Peele.

La richesse de Bob’s Burgers réside néanmoins dans son socle, ses héros et héroïnes ordinaires : Linda sera toujours ultra-positive en toutes circonstances ; Bob restera un éternel angoissé, mais est aussi la voix de la raison ; Tina, éternelle romantique torturée par ses hormones, continuera de rêver des fesses des garçons ; Gene, l’extraverti, aura toujours des idées pourries ; et Louise, la petite dernière, sera à jamais l’enfant terrible, supérieurement intelligente, dont le cynisme n’a d’égal que sa capacité à imaginer des plans machiavéliques. Mais surtout, en plus d’être irrésistiblement drôle, Bob’s Burger est une série qui a un cœur gros comme ça. Et ça, ça fait un bien fou !

#3 Si vous aimez Friends : One Day at a Time (3 saisons sur Netflix)

Publicité

En parlant de série qui a du cœur, One Day at a Time a tellement joué avec notre palpitant qu’on serait prêt·e à la défendre contre vents et marées. Lorsque Netflix a décidé de commander en 2017 ce revival d’une sitcom culte des années 70, créée par Norman Lear (légende de la comédie outre-atlantique), elle lui a donné un sacré lifting. On découvrait alors la famille Alvarez. Sous le même toit vivent une pimpante grand-mère (jouée par la délicieuse Rita Moreno), une mère célibataire infirmière qui souffre de PTSD après avoir servi dans l’armée, et deux enfants, un garçon qui se rêve en mec le plus populaire du collège, et sa sœur aînée, militante féministe qui découvre son homosexualité.

Rarement une sitcom, à la forme ultra-classique (multi-cam tournée en studio devant un public avec des vannes toutes les 30 secondes) n’aura autant ému le public. En brassant des thématiques comme le deuil, le syndrome post-traumatique, le déracinement, l’homophobie, le harcèlement, les fins de mois difficiles, etc., elle dresse un portrait aussi tendre que pertinent d’une famille américaine moyenne issue de l’immigration. Un bijou !

#4 Si vous aimez Seinfeld : Curb Your Enthusiasm (OCS)

Publicité

Faut-il encore présenter Larry David ? Ce comédien juif américain a cocréé, avec Jerry Seinfeld, la sitcom légendaire Seinfeld (1989-1990). Puis, en 2000, il signe pour HBO sa propre comédie, inspirée de sa vie, Curb Your Enthusiasm, connue en France par une niche de sériephiles sous le nom de Larry et son nombril. Chez nous, elle a fait les beaux jours de feue la chaîne câblée Jimmy. La série s’achève sur HBO en 2011, après sa huitième saison, mais surprise, elle revient six ans plus tard !

Aujourd’hui, les Français·e peuvent goûter à l’éternel cynisme et égocentrisme de Larry David, anti-héros bête et méchant (mais surtout hilarant) de sa propre histoire. Et monsieur ayant pas mal de connexions à Hollywood, les guests les plus prestigieux défilent dans sa série : Martin Scorsese, Julia Louis-Dreyfus, Ben Stiller, Jon Hamm, Clive Owen, Sean Penn, Jonah Hill, Mila Kunis, Melissa McCarthy, Jane Krakowski… Les pérégrinations de Larry David se poursuivent encore aujourd’hui dans une saison 11 qui peut se savourer sans avoir vu les précédentes. Mais personne ne vous jugera si vous passez tout votre confinement à vous faire l’intégrale !

#5 Si vous aimez Catastrophe : Breeders (Canal+ séries)

Petite pépite venue d’outre-Manche, Breeders a un pitch très simple qui parlera à beaucoup : c’est l’histoire de deux parents au bout du rouleau. Voilà qui devrait sinon rassurer du moins résonner avec la vie de nombreux couples avec enfants obligés de jongler entre le travail, leurs bambins et leur santé mentale. Une expérience assez méta qui appuie là où ça fait mal. Cocréée par Chris Addison, Simon Blackwell and Martin Freeman, ce dernier occupant aussi le premier rôle devant la caméra est un vrai manifeste pour déculpabiliser les parents.

Vous avez envie de hurler sur vos gamins ? Vous avez beau savoir que ce n’est pas la solution, parfois, ça soulage. Martin Freeman (The Office UK, Sherlock) est un papa au bord de la crise de nerfs, et Daisy Haggard, qui interprète son épouse, n’est guère plus zen. Diaboliquement réaliste, cette comédie noire dissuaderait n’importe qui d’avoir des enfants. Mais si c’est déjà trop tard pour vous, vous y trouverez certainement une forme de réconfort à savoir que non, vous n’êtes pas seul·e·s !

#6 Si vous aimez Brooklyn Nine Nine : Superstore (Comédie+)

Vous vous souvenez d’Ugly Betty ? Eh bien sa star, America Ferrera est depuis 2015 la tête d’affiche de Superstore. Cette comédie dite "de bureau" (ou "workplace comédie" en VO) suit le quotidien d’employé·e·s dans une grande surface, Cloud 9. Dans une joyeuse diversité de personnages et de personnalités, Superstore ne se prend jamais trop au sérieux, mais ça ne l’empêche pas d’aborder les questions qui agitent l’Amérique comme la xénophobie, la lutte des classes, les galères des mères célibataires, les inégalités salariales, etc.

Mais c’est surtout une comédie légère, où l’on rit de bon cœur et où rien n’est jamais très grave. Une vraie bulle de fraîcheur quand tout fout le camp et un bel hommage, en ces temps de confinement, à toutes celles et ceux qui continuent de bosser dans les supermarchés pour que notre frigo en quarantaine soit toujours plein. Nostalgiques des courses le samedi à Carrefour avec les enfants dans le caddie, Superstore devrait vous donner le fix dont vous avez besoin !

#7 Si vous aimez Le Visiteur du Futur : Futureman (Amazon Prime Vidéo)

Sur le même principe que la série de François Descraques, deux visiteurs venus du futur débarquent dans la vie de Josh Futturman (Josh Hutcherson, vu dans Hunger Games), concierge dans un prestigieux labo, pour l’avertir qu’une catastrophe se prépare et lui seul peut sauver l’humanité. Créée par Howard Overman (le papa de la géniale Misfits, excusez du peu !), Kyle Hunter et Ariel Shaffir, Futureman est à peu près aussi subtile que ne le laisse présager son titre.

On n’est pas là pour se croiser les neurones mais pour se marrer. Et ça tombe bien puisque l’humour résolument potache est assumé. Elle n’a pas vraiment de message, et ne prétend rien de plus que de nous faire rire. Ça tombe bien, elle y parvient, à grand renfort de gags débiles, d’humour scato et d’effets spéciaux à la qualité variable. Au moins on pourra rire de la fin du monde le temps de ses deux premières saisons. La troisième (avec un guest de Seth Rogen), elle, arrive ce vendredi 3 avril sur Hulu et sera disponible ensuite sur Prime Video en France.

> Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini Biiinge, c’est par ici !

Par Delphine Rivet, publié le 02/04/2020