© CBS / Facebook Watch / FX

7 nouvelles séries à mater pour se faire peur à Halloween

Frissonnez maintenant !

Tradition oblige, vous serez nombreux·ses (dont nous) à passer une soirée Halloween placée sous le signe du binge-watching horrifique. Si vous êtes à court d’idées, pas de panique, Biiinge est là pour vous éclairer. Voici sept séries conseillées par la rédac !

The Birch

© Facebook Watch

Publicité

Une créature difforme et vengeresse dont le terrain de jeu fétiche n’est autre que les bois, tard la nuit… Si cette phrase suffit à vous donner un frisson dans le dos, alors The Birch risque d’être votre came. Dans cette nouvelle mouture d’une websérie méconnue, on suit Evie, une ado à la chevelure lilas, ostracisée depuis la mort de sa mère. Alors qu’elle erre dans la forêt, elle est témoin d’un terrible accident qui met sa vie en danger et déclenche une série d’étranges événements…

Un peu comme Light as a Feather (peu suivie dans l’Hexagone), The Birch se présente comme une énième histoire d’ados aux prises avec une entité malfaisante et incontrôlable. Bien que le jeu d’acteur ne soit pas toujours très juste et que le rythme laisse parfois à désirer, la série peut se targuer de développer une mythologie inédite et bien pensée, mise en lumière par des séquences horrifiques somme toute réussies. En soi, pour peu qu’on aime l’horreur et les séries ados, The Birch fait l’affaire. (F.Q.)

Taux de frisson : 😱😱

Publicité

La série The Birch est diffusée chaque vendredi sur Facebook Watch en France.

American Horror Story : 1984

© FX

Amateur·ice·s du sous-genre horrifique du slasher – qui a connu son heure de gloire à la fin des années 1970 puis au cœur des 90’s (Scream ! Souviens-toi l’été dernier !) – cette saison d’AHS est faite pour vous. Hommage délirant aux films pionniers Halloween et Vendredi 13, elle raconte le combat pour survivre d’une bande de jeunes – joués notamment par Emma Roberts, Billie Lourd ou encore Matthew Morrison – piégés à Camp Redwood, un lieu paumé loin de LA, au cœur de la forêt (sinon c’est pas drôle) où un terrible massacre a eu lieu… à la fin des années 1970, bien sûr. Et tout va recommencer, évidemment.

Publicité

Ryan Murphy et Brad Falchuk se sont fait plaisir : comme dans tout bon slasher, tout le monde est suspect et comme dans toute bonne saison d’AHS, les scénaristes en roue libre jouent avec les codes d’un genre généralement ultrabalisé et devenu très méta. Au point qu’on se demande s’il n’y a pas plus de serial killer que d’innocent·e·s dans 1984. Les clins d’œil aux 80’s sont délicieux, mais on ne va pas se mentir : malgré la tonne d’hémoglobine déversée durant chaque épisode, tout est tellement too much que l’on n’a pas vraiment peur. (M.O.)

Taux de frissons : 😱

En France, la saison 9 d’American Horror Story est diffusée en US+24 sur Canal+.

Publicité

Limetown

Ⓒ Facebook Watch

Lia Haddock est une journaliste américaine seule mais déterminée. Autour d’elle, personne ne croit en ses capacités à résoudre une affaire surréaliste qu’elle ne veut pas lâcher : dans une petite ville du Tennessee, 300 individus se sont volatilisés du jour au lendemain. Aucun disparu n’a été retrouvé, et personne n’a jamais réussi à comprendre cette disparition de masse. Lia, qui a consacré 15 ans à chercher son oncle et les habitants de Limetown, touche finalement du doigt la réponse quand une survivante réapparaît subitement.

Adaptée du podcast éponyme présenté par Annie-Sage Whitehurst, Limetown est un thriller familial à la croisée de The Leftovers et de Stephen King. Entre atmosphère mystique, conspiration gouvernementale et société secrète, la série est bien plus flippante qu’on aurait pu l’imaginer. L’enquête policière de Lia, campée par une Jessica Biel poignante, bascule petit à petit dans l’horreur et la paranoïa. Après avoir vu l’épisode 2, vous n’oserez plus jamais ouvrir votre porte à un inconnu. (A.D.)

Taux de frissons : 😱😱😱

En France, la première saison de Limetown est diffusée tous les jeudis sur Facebook Watch.

Evil 

Ⓒ CBS

Après The Good Wife et The Good Fight, le couple de scénaristes Robert et Michelle King change complètement de registre pour s’attaquer à l’horreur procédurale. Dans Evil, une psychanalyste sceptique (Katja Herbers) s’associe à un prêtre (Mike Colter) pour enquêter sur des affaires présumées surnaturelles. Au menu : possessions démoniaques, miracles divins inexplicables, casques de VR hantés et autres déconvenues d’Halloween.

La série de CBS flirte avec le fantastique sans jamais apporter une réponse définitive aux apparitions fantomatiques. On tremble régulièrement devant les cas traités par la fine équipe, qui est toujours tiraillée entre le doute du surnaturel et l’explication scientifique rationnelle. Evil se paye en plus une belle palette de personnages secondaires (joués entre autres par Michael Emerson et Aasif Mandvi), sublimés par l’écriture soignée des King. Clairement la meilleure série de network lancée en cette rentrée. (A.D.)

Taux de frissons : 😱😱😱😱

En France, la première saison d’Evil reste inédite.

The Terror

Ⓒ AMC

Avec The Terror, AMC remet au goût du jour l’anthologie horrifique dont le monopole appartient à American Horror Story depuis trop longtemps. La série revisite les genres, les époques et les figures historiques pour mieux les plonger dans l’épouvante et la bizarrerie, en s’appuyant sur des visuels puissants et des histoires qui évoquent nos pulsions refoulées.

Dans la saison 1, deux navires d’explorateurs anglais se retrouvaient prisonniers des glaces arctiques à la fin du XIXe siècle. Les équipages ne se doutaient pas que l’attente, le froid et le manque de vivres n’étaient rien comparés à la menace extérieure, une créature terrifiante qui se repaît de chair humaine.

Dans la saison 2, l’anthologie se déplace aux États-Unis en pleine Seconde Guerre mondiale. On y suit le quotidien de la famille Nakayama, des immigrés japonais retenus captifs dans des camps d’internement par le gouvernement américain. Alors que les conditions de vie sont déplorables, le jeune Chester et sa fratrie doivent faire face à une entité malfaisante et ancienne qui les poursuit depuis le Japon. (A.D.)

Taux de frissons : 😱😱

En France, les deux premières saisons de The Terror sont disponibles en intégralité sur Amazon Prime Video.

Castle Rock

Ⓒ Hulu

Tremblez, pauvres mortels, face à la collaboration surprise entre J. J. Abrams et Stephen King : Castle Rock. Ou comment le célèbre réalisateur et producteur s’amuse avec l’univers du maître de l’horreur pour créer des histoires originales, bourrées de clins d’œil et autres easter eggs subtils (ou non). Ce patchwork cauchemardesque du Kingverse n’est pas toujours pleinement réussi, mais la saison 2, qui se présente comme un prequel à la nouvelle Misery, a plus d’un tour dans son sac.

Cette année, l’anthologie horrifique introduit une jeune Annie Wilkes, qui atterrit à Castle Rock après un grave incident de voiture. Elle y devient infirmière mais souffre d’une maladie mentale qui pourrait l’amener à devenir une psychopathe. Cette fois, c’est la bonne pour la série d’Hulu qui nous fait trembler et doit beaucoup au talent de Lizzy Caplan, l’interprète d’Annie Wilkes. L’actrice nous ferait (presque) oublier Kathy Bates dans le film de 1990, qui lui avait valu un oscar l’année suivante… (A.D.)

Taux de frissons : 😱😱😱

La première saison de Castle Rock est disponible en intégralité sur MyCanal, mais la saison 2 reste inédite en France.

Dark Stories

© FranceTV Slash

Alors, on n’a malheureusement pas pu jeter de coup d’œil à cette anthologie made in France. Et c’est bien dommage, tant le projet a l’air prometteur sur le papier. En cinq épisodes d’une quinzaine de minutes chacun, Dark Stories entreprend de porter à l’écran les angoisses qui nous rongent une fois la nuit tombée. Morts-vivants, poupées malfaisantes et autres affaires démoniaques… Rien ne sera laissé pour compte dans cette série signée Guillaume Lubrano, Davy Mourier et François Descraques. Une chose est sûre : les premières images du show font bien envie. (F.Q.)

Taux de frissons : 😱😱😱 (on espère)

La première saison de Dark Stories sera disponible en intégralité sur FranceTV Slash dès le 31 octobre.

Un article rédigé par Adrien Delage, Florian Ques et Marion Olité. 

Par Biiinge, publié le 29/10/2019

Copié

Pour vous :