Ⓒ Image Comics

Après 16 années de publication, Robert Kirkman met fin aux comics The Walking Dead

Une page de l'histoire des zombies dans la pop culture se tourne. Attention, spoilers majeurs sur les comics.

2019 est une année à part dans la pop culture. Elle marque la fin d’œuvres populaires majeures, même si certaines seront amenées à se renouveler ou à connaître des œuvres dérivées dans les prochaines décennies. On pense évidemment à Avengers: Endgame sur le grand écran, à Game of Thrones sur sa petite sœur mais aussi, et comme confirmé par ses créateurs, à The Walking Dead dans le milieu des comics. En effet, Robert Kirkman et son éditeur Eric Stephenson ont confirmé à la surprise générale que la BD de zombies s’arrêterait dès le mercredi 3 juillet, pour la sortie du 193e numéro de la série.

Le scénariste était parvenu à brouiller les pistes en annonçant de nouveaux tomes pour les mois d’août et de septembre, qui étaient donc factices. De l’autre côté, on commençait à sentir la fin au vu du dernier twist mortel en date (attention, spoilers majeurs !) : la mort de Rick. Au lieu de la vingtaine de pages habituelle des nouveaux numéros, le feuillet 193 comptera près de 71 pages pour offrir une conclusion émérite à cette œuvre majeure du neuvième art.

Publicité

Publicité

"Les détails autour de ce tome vont probablement fuiter dès aujourd’hui. Si vous préférez éviter d’être spoilés, je vous conseille d’être prudents sur Internet jusqu’à la sortie du numéro mercredi. C’est un gros tome, à plus d’un titre."

En plus du tweet de Robert Kirkman, le webzine Bleeding Cool a partagé un extrait du communiqué du scénariste à propos de la fin de The Walking Dead :

"Ça m’affecte aussi. Ça va me manquer autant qu’à vous, si ce n’est plus. Ça me brise le cœur de devoir y mettre un terme, et nous allons devoir passer à autre chose. Mais j’aime beaucoup trop cet univers pour l’étirer à l’infini, jusqu’à ce qu’il ne ressemble plus à ce qu’il devait être.

J’espère que tu me comprends. J’espère, cher lecteur, que tu sais combien j’apprécie le cadeau que tu m’as fait. J’ai pu raconter cette histoire comme je l’entendais, à l’aide de 193 numéros, et la terminer selon mes propres termes sans qu’on me mette des bâtons dans les roues. C’est une chose rare et ça n’aurait pas été possible sans le soutien indéfectible de lecteurs comme toi. Merci pour tout."

Publicité

Ainsi se termine donc l’un des monuments de l’histoire contemporaine des comics. Lancé dans l’indifférence générale en 2003 aux éditions Images Comics, The Walking Dead avait été créé par Robert Kirkman et Tony Moore, remplacé par Charlie Adlard dès le 6e numéro. Seize ans plus tard, l’œuvre a reçu le prix de la meilleure série aux Eisner Awards (les Oscars des comics) en 2010 et trônait régulièrement dans le top des meilleures ventes annuelles de BD, France y compris.

Évidemment, la fin des comics The Walking Dead ne sonne pas pour autant le glas des séries d’AMC. Le show principal a toujours pris de plus en plus de distances avec son matériau de base, sans compter l’histoire originale de Fear the Walking Dead, la trilogie de films sur Rick et le spin-off féminin à venir. En tant que fans, on connaît la chanson : si on ne vise pas la tête, les zombies se relèvent éternellement.

Par Adrien Delage, publié le 02/07/2019

Copié

Pour vous :