AccueilPop culture

Elton John est un grand fan de la série Pose

Publié le

par Marion Olité

©FX

"Je suis totalement Elektra !"

Dimanche 6 juin, Blanca, Angel et les autres tiraient leur révérence sur FX, dans le grand final de la série Pose. Une avant-première était organisée la veille lors du FYC panel à Pasadena, en Californie. Le drive-in proposait une projection du final, suivie d’un débat avec les cocréateurs Ryan Murphy, Steven Canals et les stars Mj Rodriguez (Blanca) et Billy Porter (Pray Tell).

Le public a eu la surprise de voir débarquer à cette soirée la pop star Elton John, qui a repoussé ses vacances avec son mari David Furnish pour se rendre à l’événement et encenser une nouvelle fois la flamboyance de Pose et ses personnages si attachants. En tant que personne qui a vécu les années 1980 et l’épidémie du Sida, et qui est engagée dans la lutte (il a créé sa propre fondation), le chanteur a expliqué que Pose aura toujours une place spéciale dans son cœur.  

"Ma devise est de ne laisser personne sur le bord de la route. Personne ne doit être oublié, ni les travailleur·euse·s du sexe, ni les personnes en prison, ni les personnes transgenres, ni les consommateur·ice·s de drogues injectables, ni les personnes gays. Nous devons tous nous réunir, nous devons embrasser tout le monde. Et c’est exactement pourquoi j’aime tant cette série. Elle m’a touché plus que n’importe quelle autre série à cause du cheminement que font ses personnages. Je veux dire, je suis Elektra. Je suis totalement Elektra !" a-t-il expliqué à Deadline.   

Elektra, incarnée par Dominique Jackson. (Ⓒ FX)

La star poursuit son éloge de la série, en louant ses incroyables costumes et son ton juste ("Ça ne sonne jamais faux, et Mon Dieu, ces tenues !"), évoquant notamment la représentation des personnes transgenres à l’écran et leur combat dans la société : "C’est une série où l’on rit, où l’on pleure, où l’on se met en colère et où l’on voit le parcours des gens et comment ils se battent. Et ce sont de vraies personnes, ce sont des personnes trans qui ont rendu leur propre vie possible mais dieu qu’elles ont dû se battre pour ça. Et elles doivent encore le faire, et ne devraient pas se battre pour ça. Elles ne devraient jamais avoir à se battre pour ça."

L’admiration d’Elton John pour Pose va dans les deux sens. Lors du panel, Ryan Murphy a expliqué que c’est un tube de la pop star, "Philadelphia Freedom" (1975), qui a finalement rapproché le showrunner de son père, ce dernier n’acceptant pas vraiment son homosexualité. C’est lors d’une balade en voiture que le jeune Ryan Murphy s’est mis à chanter le hit d’Elton John devant son père :

"Je me suis dit : 'Tu sais quoi, je vais juste être moi', et j’ai interprété 'Philadelphia Freedom' sur la banquette arrière de la voiture, et mon père m’a vu pour la première fois, grâce à Elton John. Nous sommes arrivés dans mon allée, il m’a regardé et m’a dit : 'Tu as une belle voix.' C’était la première fois qu’il me disait quelque chose de gentil. Tu fais donc partie de ma vie, Elton, plus que tu ne peux l’imaginer", a conclu le producteur.

Toujours plus d’amour et de bienveillance, c’est exactement ce dont parle la merveilleuse série Pose, dont la saison 3 est actuellement diffusée chez nous sur Canal + Séries.  

À voir aussi sur biiinge :